The Non Required


Vive le socialisme et vivent les pauvres
February 3, 2008, 6:48 am
Filed under: Big deal, Post perso, Schgeumland

Ce post est premièrement motivé par un commentaire laissé sur ce même blog affirmant que “le socialisme c’est plus qu’archaique, même la Russie a enterré le sien…” La seconde raison est un post publié sur un blog schgeume sur la considération que l’on doit accorder aux pauvres. L’idée centrale de ce post est que les pauvres se complaisent dans la pauvreté, en font un mode de vie et que s’ils ne s’en sortent pas c’est parce qu’il n’en ont pas envie. Ce post était si virulent que j’ai candidement posé la question suivante à son auteur : “Si tu pouvais en tuer, le ferais-tu? ” Je n’ai pas reçu de réponse pour l’instant – peut être que l’auteur s’est senti agressé, mais en aucun cas ma question ne fut adressée dans un esprit critique ou polémique. Elle était juste curieuse.

Chacun est libre de penser ce qu’il souhaite. Pour ma part, mon avis est différent. Si vous êtes un familier de ce blog, vous savez d’ores et déjà que je me considère de comme de gauche et vous verrez dans la suite du texte que je ne crois pas que le socialisme soit mort. Mais commençons par les pauvres.

IL N’EST PAS BESOIN DE VOULOIR ETRE PAUVRE POUR L’ETRE

Je ne crois pas que l’accès à la richesse soit universel. Si vous naissez dans une famille pauvre dans une région au coeur de la campagne malgache, il y a fort peu de chance que vous puissiez devenir le futur Bill Gates. A moins peut-être que vous ne vous fassiez adopté par une riche famille américaine… Et encore.

Par ailleurs, l’accès a des conditions de vie décentes n’est pas non plus des plus aisés. Considérons un jeune couple schgeume avec un enfant et vivant dans la capitale. Les deux parents travaillent en zone franche pour  50.000 ariary chacun.

  • Si chacun doit prendre un bus pour se rendre au travail, les frais de transport mensuels se montent à 13200 ariary par mois.
  • Concernant le loyer, une bicoque située à 200 mètres d’une rue se loue facilement à 45.000 ariary par mois.
  • Si chacun des membres du couple doit manger à midi pour 800 ariary par mois. Les frais de nourriture du midi se montent mensuellement à 35 200 ariary par mois.
  • Supposons que le couple à accès à l’électricité et que la facture se monte à 10.000 ariary par mois.

Sans s’être lavés ni vétus, ces gens auraient alors un budget incomprésible mensuel de 103400 ariary, pour un revenu de 100000 ariary par mois. Certains vont dire, ce cas ne peut pas exister au vu des chiffres… La réalité est que ce cas est répandu et que de tels couples parviennent à survivre car les banques consentent à leurs clients de prendre une avance sur salaire à hauteur de 50% par mois.

Nous avons donc une famille dont aucun des membres adultes n’est au chomage mais que l’on peut qualifier de pauvre. J’espère que nous en conviendrons tous. Autrement, j’aurais tendance à penser qu’il s’agit de mauvaise foi. Il apparait clairement que l’accès au travail ne vous sort pas nécessairement de la pauvreté. Si en plus, l’accès au travail n’est pas aisé (je le crois dans le cas de Schgeumland) et même si vous trouvez un job informel de domestique – peu de patrons paient le minimum requis – la pauvreté devient une fatalité et non une profession, ni une vocation, ni le résultat d’une volonté personnelle.

Au vu de ce constat, j’espère inspirer (chez certains – les autres étant libres de rester inflexibles) un peu plus de tolérance vis- à-vis des pauvres. J’espère aussi faire prendre conscience à certains lecteurs que la pauvreté ne se situe pas qu’à la campagne. Elle est partout. Elle est sous nos yeux, quotidiennement, dans nos villes. 

LE SOCIALISME N’EST PAS MORT

A ses débuts, le socialisme se définissait comme “un système d’organisation sociale basé sur la propriété collective des moyens de production, en opposition au capitalisme.” Au fil des années, le socialisme a évolué pour devenir un mouvement recherchant une meilleure justice sociale, condamnant les inégalités sociales et l’exploitation de l’homme par l’homme, défendant le progrès social et prônant l’avènement d’une société égalitaire et sans classe. Je me reconnais dans de telles aspirations et vous comprendrez ainsi aisément pourquoi je me définis comme de gauche.

Pour appuyer mon affirmation sur la survie du socialisme au XXIème, je prendrai le cas du socialisme suédois. La suède est une monarchie parlementaire dirigée depuis près de 70 ans par un parti au nom sans équivoque: socialdemokraterna. Le pays affichait en 2006 une croissance du PIB de 4,2%. Le taux de chomage est de 5% officiellement et de 15% selon un mode de calcul plus réaliste (j’imagine qu’en calculant honnêtement le taux de chomage en France le chiffre final ne serait pas très loin aujourd’hui): les taux globaux d’emploi comptent parmi les plus élevés de la zone OCDE, en particulier pour les femmes – avec 85 % des hommes et 81 % des femmes de 25 à 54 ans exerçant un emploi. Le budget est excédentaire. Peut-on dire avec un tel exemple que le socialisme est mort? Personnellement, j’en doute. Mais, encore une fois, chacun est libre de penser ce qu’il souhaite.

La social démocratie se traduit par (notamment) une TVA de 25% et, pour les impôt sur les revenus, certaines salariés sont soumis à un taux marginal d’imposition supérieur à 70%. La social-démocratie est aussi dans la gestion des allocations. Les imdemnités sont très élevés et les personnes fragiles sont très bien prises en charge par la société.

Par exemple, pour les chômeurs, les taux d’imdeminité chomage commencent à 80 % du dernier salaire au départ, passent à 70 % après 40 semaines et les chômeurs bénéficient ensuite d’une allocation de 65 % après 60 semaines.

Le régime suédois de protection sociale couvre contre tous les risques. Certains risques sont couverts au titre de la résidence, d’autres au titre d’une activité professionnelle. Le régime prévoit une couverture de base comprenant les assurances maladie-maternité, les pensions de vieillesse, de survivants et d’invalidité, l’assurance contre les accidents du travail et les maladies professionnelles et les prestations familiales. Voyons quelques exemples.

  • Les soins de santé sont servis à toutes les personnes qui résident en Suède – salariés et non salariés.
  • Concernant les frais pour les médecins, aucune participation n’est demandée aux personnes âgées de moins de 20 ans.
  • Les soins dentaires dispensés dans les services publics sont totalement gratuits pour les jeunes de moins de 20 ans.
  • En cas d’hospitalisation dans un établissement public ou privé agréé, l’assuré doit régler 8,4 euros (13 dollars) par période de 24 heures. Ces frais peuvent être réduits sous condition de ressources.
  • Tous les soins et traitements liés à la maternité sont gratuits.
  • Le parent qui s’arrête de travailler pour s’occuper de son enfant, a droit à l’indemnité parentale.
  • Chaque parent a droit, jusqu’au huitième anniversaire de l’enfant, à 240 jours d’indemnités journalières par enfant dont 180 jours qu’il peut  transmettre à sa convenance à son conjoint. La mère peut en bénéficier 60 jours avant la date présumée de l’accouchement.
  • Pour le parent qui s’arrête de travailler pour prendre soin de son enfant malade, une indemnité parentale temporaire est prévue. En fait, elle prévoit (au profit des deux parents pour s’occuper de leur enfant malade) 120 jours maximum par an auxquels ils peuvent recourir selon leur convenance jusqu’au douzième anniversaire de l’enfant. Lorsque l’enfant est hospitalisé, les deux parents peuvent évidemment en bénéficier. En cas d’impossibilité pour les parents de s’arrêter de travailler, les 60 premiers jours peuvent être cédés à tout autre personne, qu’elle ait ou non des liens familiaux avec l’enfant.

Afin de parvenir à avoir un budget excédentaire et assurer toutes ces prestations, le système suédois fait preuve d’un pragmatisme dont pourrait s’inspirer bien des pays africains (suivez mon regard). La pierre angulaire de la politique économique suédoise est la privatisation. Le nombre de fonctionnaires à complétement chuté depuis les campagnes de privatisation et de chasse aux couts lancées pour équilibrer le budget. Par exemple, la Poste n’existe plus en tant que telle. Pour récupérer un colis, plus de bureau de Poste. Les colis sont à retirer au supermarché ou à la station service qui a obtenu cette prérogative. La distribution n’est même plus un monopole, puisque City Mail (entreprise privée) prend les marchés de la vieille entreprise nationale suédoise. Toutes les branches sont progressivement passés au privé, de l’électricité à la compagnie de transport de Stockholm – équivalent de la RATP.

Alors, il est mort le socialisme???

La lutte continue.


30 Comments so far
Leave a comment

aiza moa ilay post voalohany hijerena azy e !!!

Comment by Rajiosy

je retire mon 1er commentaire : j’ai essayé de deviner de qui ça pouvait arriver et j’ai trouvé. quand on parle de “vraie élite” quelle qu’elle soit, on aboutit à ce genre d’opinions. je viens de me prendre le bec avec un du même genre mais de l’autre côté du spectre. la vraie question pour moi personnellement est “comment éviter ou rembarrer (quand on ne peut pas l’éviter) ce genre de personnes ?”.

Comment by Rajiosy

Rajiosy. J’ai pas mal réfléchi sur le fait de publier ou non les URL menant aux posts sur des sujets extrêmement controversés par rapport auxquels je réagis sur ce blog.

D’un cote il y a le contre. Les sujets et surtout les idées sont tels que cela pourrait créer une chasse aux sorcières et ce n’est pas mon but. Mon objectif est d’exprimer mon avis et nourrir le débat – et absolument pas de mobiliser l’opinion pour qu’elle s’offusque ouvertement de telle ou telle affirmation sur le blog de leur auteur.

De l’autre coté il ya le pour. Les auteurs se sont exprimés publiquement sur le sujet et leurs idées sont publiées sur le Net pour que tout le monde les lise et les commente à volonté. A partir de là, leur parole est publiquement libre d’être critiquée positivement et négativement par le monde entier – ainsi que mise en lien.

Les auteurs de ces posts lisent TheNonRequired. Je pensent que si ils sont suffisamment convaincus par leur idées et souhaitent en discuter, ils pourront publier leur lien dans un comment afin de faire avancer la reflexion. Si par contre, bien que convaincus mais ne souhaitant pas pousser plus loin la discussion, ils souhaitent rester anonymes – ma décision de non-divulgation me permettra de respecter leur choix.

Comment by thenonrequired

Salut tnr,

Je m’excuse de ma réponse tardive, je n’ai pas beaucoup de temps ces temps-ci.
Je suppose que tu parles de mon blog dans ton article donc je vais mettre directement la réponse ici ce sera plus simple.

Ta question “Si tu pouvais en tuer, le ferais-tu?” n’a pas de sens pour moi car la possibilité de les tuer, je l’ai, comme n’importe quel être humain à la possibilité de tuer son prochain.
Maintenant, pourquoi je ne le fais pas ? Parce que je n’en vois pas l’utilité et j’aurais la loi contre moi.

Comme kisifi sur mon blog, tu as été tenté de prendre le raccourci “Nj méprise les pauvres donc Nj veut les exterminer à la stalinienne comme il se doit”.
C’est effectivement un raccourci…mais pas le bon.

J’avoue aimer le style “karcher” mais pas au point d’aller zigouiller des êtres humains.
C’est d’ailleurs la plus chiante des options (opinion publique choquée, communauté internationale indignée, indemnisations aux familles, tribunal pénal intersidéral etc…).
Je te rassure donc sur ce point, ce n’est pas mon intention.
J’ai autre chose en tête.

Je l’ai fait sur mon blog mais je le fais aussi ici, dans mon article je mets à l’index la pauvreté urbaine car elle est devenue “professionnelle”.
La pauvreté urbaine n’a rien à voir avec la pauvreté rurale où même s’ils travaillent comme des forcenés, ils n’ont pas assez à manger et se font dépouiller par les dahalo.
Pourtant, tu remarqueras toi aussi que dans les campagnes , même s’ils sont démunis, c’est extrêmement rares qu’ils viennent mendier.
Or, tu le constateras toi même c’est que la majorité des ONG/Associations/Missions religieuses concentrent leurs moyens sur la pauvreté urbaine à Tana et dans certaines grandes villes (ça abime le 4×4 la campagne qui sait).

D’un côté ceux qui ont vraiment besoin d’aide qu’on aide pas assez, de l’autre ceux qui pourraient s’en sortir autrement qu’on maintient dans l’assistanat.

Actuellement on donne à ceux qui ne le méritent pas et on ne donne pas à ceux qui ont en vraiment besoin.
C’est ce que j’ai voulu faire passer comme message dans mon article.

Conçernant ton article enfin, je ne vois pas vraiment le rapport entre le mien puisque tu parles de gens qui travaillent pour s’en sortir et même s’ils sont pauvres ne vont pas mendier alors que moi je parle des clodos oisifs.

Je n’ai d’ailleurs dit nulle part qu’il faut vouloir être pauvre pour l’être.
Par contre, on peut vouloir le rester parce que ça procure des avantages.

Comment by Nj

Rajiosy. Si tu veux les éviter, j’imagine que tu peux éviter de lire leur blog sur le Net. De ce côté c’est assez simple. Quant à les rembarrer… je ne sais pas. Je ne sais pas car ce n’est pas ma démarche. Si la majorité des posts d’un tel auteur ne me plaisent pas, je ne fréquente plus son blog comme dit plus haut. Si c’est une minorité des posts qui me pose problème j’en discute (si le thème et le contexte me tiennent vraiment à coeur) autrement je me tais.

Comment by thenonrequired

Nj. Le courage de ses opinions et la volonté de les clarifier pour ceux qui n’auront pas forcément saisi leur sens. Tu restes fidèle à toi même et j’apprécie!

Effectivement j’ai pris un raccourci en oubliant le cas des mendiants pourtant partie substantielle de ton post. Je l’ai en effet perçu comme “juste” un exemple de la cible de ta colère, notamment au vu de la suite sur ta famille. Je me suis dit “il parle en fait des tous les pauvres.”

J’avais en effet l’impression que tu pouvais aussi parler de personnes pouvant se trouver dans la situation que j’ai décrite dans mon post. Notamment quand tu parles de ta famille. C’est (je le reconnais) une idée préconcue et sans fondement objectif mais j’ai vraiment du mal à imaginer des mendiants dans ta famille.

Pour le fait que telles de personnes me demandent du fric je peux le comprendre. Je ne suis pas 100% a l’aise avec ça et effectivement ca peut tendre à l’assistanat mais je me dis: quand c’est vraiment la merde et qu’il y a une perche – tant pis pour la dignité allons pour l’efficacité ou au pire… la chance…

Quant à la “pauvreté volontaire qui procure des avantages” ca existe et ca me désole aussi. Ca existe a l’échelle humaine et ca existe meme a l’echelle des pays. Le cas de JIRASCHGEUME est pour moi un cas typique de pauvreté volontaire. L’Etat refuse d’augmenter ses tarifs sous prétexte que le peuple est pauvre et, sur cette base, mendie littéralement auprès des donneurs tout en refusant de prendre le taureau par les cornes. Mais je n’arrête pas pour autant de fréquenter mon pays…

Comment by thenonrequired

Hey tnr,

suis je, encore le bienvenu ici?🙂

ces derniers tps je me fait mitraillE “@ andro atoandro”, q je prefere avoir le coeur net…

Comment by simp

simp?
tu me fais TROP TROP rire!! au début je me suis dit “mince il a dit ça mais il va se faire massacrer!!” , tu sais…sur un autre post quelque part outre-atlantique…pis je vois ton petit post discret ici, je me dis “oh la la! que s’est-il passé encore!!”
bref dis-toi au moins quand tu te fais démonter au pilori quelque part une bloggueuse te dirais “ce jeu n’a décidément pas de règle mais il faut être beau joueur!”
t’as un blog dis? histoire qu’on vienne y mettre de l’Ambiance

Bizzzz yall

Comment by jogany

lol
j’ai l’impression q tnr m’a beaucoup ciblE dans ce poste, je veux juste savoir si je peux ecrire qlqc ki n’est pas “gauchiste”🙂

sinon, je suis plutot un bon joueur, faudrait q t’ecrive un article dessus huhhh?

mon blog miala voly: jereo eto
tnr et les autres sont cordialement invitEs😉

note pour tnr: la plupart du tps je suis convaincu de mes idees mais c juste par habitude q je ne mets pas de lien sur mon blog. Au fond je me dis q ce sont les idees ki importent et non l’identitE de l’auteur. Et oui, je n’aime pas tro q celui ki va me repondre aille sur mon blog pour trouver c koi mon style pour me coincer dans mes propres arguments🙂 mais bon, soyons bon joeurs…

Comment by simp

Simp. Tant que la mitraille a lieu en plein jour ce n’est pas si grave. On sait d’ou viennent les balles et on sait qui tire. La vraie difficulté c’est de se faire tirer dessus dans l’obscurité !🙂

Tu seras toujours le bienvenu sur TheNonRequired notamment (et surtout) pour exprimer des idées diffférentes. Il y a des règles énoncées dans la philisophie du site mais nous sommes tolérants🙂 L’insulte n’est cependant pas admise, ni le spam,…

Concernant l’invitation, je me rends de ce pas visiter ton blog !

Concernant l’identité je pense que c’est important (même s’il s’agit d’un pseudo – si possible renforcé par un lien si l’auteur a un blog). J’estime que ca renforce le sentiment que l’auteur prend la pleine responsabilité de son idée. De plus, si je me pose au travers de mes ecrits face a la vindicte populaire, je prefere me faire mitrailler en plein jour et voir mes interlocuteur en face – via mon écran🙂

Comment by thenonrequired

cool
revenons a nos mouttons alors🙂

d’abord je tiens a preciser q’il y a socialisme et socialisme🙄 le socialisme dont je parlais c vraiment celui le socialisme communisme la ou il y a une partie politique unique, tt appartient au “peuple” (~ l’Etat central??) et est controle par l’Etat… ie tt les Entreprises, et tt tt tt appartient a l’Etat, il fixe lui meme le prix et les quantites a produire des biens et services, le taux de change,… celui la n’est pratiquement applique nulle part (sauf peut etre au Cuba??), il y a la Chine qui se dit communiste mais l’economie est plus basEe sur le capitalisme que le communisme, certaines compagnies etrangeres listent meme sur le marches des bourses de Shangai (et peut etre Shenzhen aussi??)…

Il y a le socialisme democrate, celle ki est en France, en Allemagne, en Europe koi… l’idee centrale est q’on se force d’instaurer l’egalite au sein de la population autant q faire se peut. Ce ki a la longue se traduit par taxer plus gros les riches pour soulever les pauvres… T’as raison, je te l’accorde cette socialisme la est tjrs la et ce ne sera pas demain la veille q ca sera obsolete… je reitere qd meme q’il y a une tres grande difference entre celui la et le socialisme “sovietika”🙂

Pour ce ki est des pauvres, bon d’accord ce n’est pas vraiment leur choix mais je tiens qd meme a souligner q:
* le smig est je pense superieur a A50.000
* je doute fort q’un employe d’une zone franche a un compte bancaire (autrement le systeme financiere malgache pourrait fonctionner nettement mieux, surtt auvu du control de l’inflation..) mais enplus aucun banque sur terre n’octroyerai de pret a qlq1 ki n’est pas solvable a long terme…
* ce ki fait q la menage en question doit forcement avoir un boulot informel de cote ou doit a fortiori reduire considerablement ses depenses: electricite, transport, nourritures sont les plus touches par ce reduction du budget familiale, raison pour laquelle l’esperence de vie est courte …
* c vrai q les employes des zones franches representent une partie significante de la population urbaine, et surtt de la capitale, mais je dirai q’il ne constituent pas une reference pour une echantillon representative de la population “classe pauvre”. Aussi, la notion de “menage pauvre typique” est tres subjective….

Mais c vrai, c tt un systeme on ne peut pas blamer les pauvres a eux tt seul.

Comment by simp

Simp. Excellent ! Je te remercie de faire évoluer le sujet vers des domaines que je connais un tout petit peu.🙂

1 – Pour faire rapide sur la première partie, je pense que la mesure de gauchisme d’un parti se mesure à l’importante du système d’indemnisation publique et le role dominant de l’etat dans l’économie et la détermination de la politique sociale du pays. Sur cette base, la Chine reste pour moi un pays communiste. Un exemple concret est la gestion decentralisée des prestations sociales par région.

2 – Effectivement j’ai vérifié. Depuis Janvier 2008, le salaire minimal dans le privé est de 70.000 ariary. Et je vais même aller plus loin. Si tu peux prouver que la famille que j’ai citée peut vivre correctement avec 140.000 ariary par mois (70 dollars US) et un budget incomprésible de 103400 ariary (52 dollars US) qui n’inclut même pas de nourriture pour l’enfant, ni de petit dejeuners, ni de diners, ni de repas durant le WE, nous admettrons communément que ton argument n’est pas uniquement “cosmétique.” Autrement…🙂

3 – Les employés de zone franches ont des comptes bancaires. Pas forcément 100% mais c’est le cas. L’un des plus grands pourvoyeurs de comptes à ces travailleurs est d’ailleurs la BOA (Bank of Africa). Par ailleurs, il est actuellement inscrit par la majorité des banques de la place comme priorité d’attirer ces petits clients – dix ans apres qu’elles aient tout fait pour s’en débarasser. Troisièmement, le fait que les “petits comptes” augmentent améliore le systeme bancaire malgache. En effet, pour chaque avance sur salaire, il y a des frais et des agios. De plus, cela règle des problèmes de trésorerie. Malheureusement, l’amélioration que cela apporte est marginale. Les banques se font de l’argent sur 2 produits: les bons du trésor et les prets a court termes garanti par un collatéral d’un valeur variant de 150 à 700% de la somme emprunté. Le plus gros problème des banques locales qui est la disposnibilité de fonds à placer à moyen et long terme ne sera malheureusement pas réglé par l’augmentation des “petits comptes.”😦

4 – La notion de pauvre est effectivement relative mais je suis convaincu que mon exemple est correct. Certains mesurent la pauvreté par les ressources journalières disponibles pour vivre. C’est discutable mais ca donne une base de discussion. Avec la petite famille (qui me tient à coeur) nous avons un avoir journalier par personne de 140.000/30 = 4666 ariary (2,33 dollars US). Si on reduit à une personne, cela revient à 46667 ariary (23.33 dollars US) par mois pour se loger, se nourir, se vetir, se deplacer, etc. Je doute que tu dispose d’une aussi petite somme par mois pour vivre – mais je serai heureux de t’entendre (si c’est le cas) m’expliquer comment tu fais pour te connecter sur le Net et vaquer a tes autres occupations.

A partir de tout cela, je définis une telle famille comme pauvre. Et j’aurais presque envie de dire pauvre-riche. Statistiquement, les zones franches représnetent 30% de la population active formelle à Schgeumland. On dira alors que cette famille peut être considérée comme statisitiquement représentative. Il s’en suit que ceux qui ont encore moins sont eux aussi pauvres.

On pourrait par exemple étendre l’analyse en prenant le nombre moyen d’enfant par famille en zone urbaine, supposer une ancienneté des parents dans leur emploi et indexer la base de revenu sur cela mais bon… est-ce réellement neçessaire? Ca n’aidera pas beaucoup plus nos pauvres…😐

Comment by thenonrequired

Les amis, j’aimerai vous poser une question: pensez-vous sérieusement que les positions politiques sont aussi nettes à Mada? Est-on aujourd’hui capable de définir exactement que la tendance est de droite, centriste, ou de gauche pur? Franchement, je pense pas et je crois que c’est un des freins à notre développement: on n’a pas d’idéal, on n’a pas une lumière ou une conviction qui nous guide dans nos actions. Et c’est ce qui nous rend aussi transparent sur la scène internationale parce qu’on n’a pas une “voie” (et une voix) claire qui nous distingue. Quand je vois qu’à Schgeumland on peut dissoudre une assemblée nationale juste parce que ça ne plaît pas au Président, je me dis qu’on n’est pas encore prêt à vivre la vraie démocratie.

Mais revenons au problème de la “pauvreté”. Le vrai problème je pense c’est qu’on n’arrive pas à valoriser les capacités individuelles de chacun. Prenons la famille de 4’mis comme on les appelle qui se complaint à vivre dans cette situation. Pourquoi? Parce qu’ils ont vécu ça pendant plusieurs générations et qu’on ne leur a pas montré suffisament d’exemples qu’on peut s’en sortir même par le minimum. Bien sûr il y a le problème économique qui y a beaucoup contribué, les aferafera et autres dessous de tables qui ont tellement aggrandis le fossé entre les différentes classes sociales. Et maintenant, je pense que la classe moyenne n’existe plus. Qu’est-ce qu’on peut proposer alors? Ahh, c’est la question qui vaut son pesant d’or. Je vais essayer de donner quelques pistes mais je ne prétends pas trouver toutes les solutions aux problèmes. D’abord, pourquoi de plus en plus de gens fuient la campagne et préfèrent vivre misérablement en ville que d’y retourner? C’est parce qu’on ne donne pas tout simplement les moyens à nos campagnes de se développer. L’état misérable des routes. Comment voulez-vous qu’il y ait une libre circulation des produits si on met 1 semaine pour relier le nord de Schgeumland à la capitale par exemple. Comment pouvons-nous prétendre à jouer sur le terrain de l’exportation (et par là même de la mondialisation) si les produits avant de pouvoir être envoyés pourissent en cours de route??? Je pense pas que les gens ne veulent pas volontairement cultiver et produire, c’est qu’on ne leur permet pas d’en voir l’intérêt. Si un paysan arrive à vivre mieux en commercialisant ses produits (naturellement bio), croyez-vous qu’un paysan veuille aller chercher de la misère en ville? Les petites mafias se créent un peu partout et font la loi (comme les dahalo ou ce qui se passe à Ilakaka) parce qu’ils profitent du fait qu’autour de ces régions, la population est tellement isolée qu’elle devient malléable; prête à se soumettre à la première diktat qui s’amène. Pourquoi a t-on toutes les infrastructures essentielles concentrées dans la capitale et pas un peu partout dans l’île? Je pense qu’il y a eu une mesure de délocalisation qui a déjà été lancée, mais à mon avis elle est insuffisante. Et surtout elle ne répond pas aux besoins réels de la population.

Pareil, les zones franches c’est une bonne idée pour créer de l’emploi (mis à part les dures conditions de travail des ouvriers qui y sont) mais à elles seules, elles ne peuvent pas contribuer à l’équilibre de la balance économique.

Que plus d’entreprises et d’industries se créent pour créer de la richesse et de l’emploi, on est bien d’accord, mais pitié qu’on le fasse avec de bonnes compétences pour qu’elles ne soient pas vite évincées par le premier chinois venu. Que l’on encourage les réseaux, les partenariats extérieurs pour qu’on puisse s’améliorer. D’ailleurs, notre Président actuel n’encense t-il pas le partenariat anglo-saxon et exècre tout ce qui s’apparente au partenariat français. Soit, si c’est ce qu’il trouve de mieux à faire. Mais quelqu’un peut-il me dire comment quelqu’un qui arrive à établir un lien aussi étroit avec la première puissance mondiale n’arrive pas jusqu’à maintenant à en faire profiter son pays??? Je m’excuse mais être Président c’est avant tout aimer sa patrie et sa nation, privilégier le bien-être de son peuple, mais jusqu’à maintenant je n’arrive pas voir une démonstration palpable de cela.

A méditer …

Comment by trinitty

Trinitty.

(1) Effectivement, les lignes de réflexion politiques ne sont pas claires à Schgeumland. Un exemple frappant? L’AKMF (parti communiste) – parti prônant théoriquement que la religion est l’opium du peuple – est dirigé depuis plusieurs décades par… un pasteur protestant. “Mais de qui se moque-t-on?” dirait à très juste titre un confrère blogueur !

(2) Je suis également d’accord sur le fait que cela nuit à notre développement. Pour prendre juste un exemple : nous n’avons pas de ligne politique directrice précise et que cela nuit à nos relations avec nos « partenaires » du développement – particulièrement en terme de crédibilité et de lisibilité. Comment peut-on en effet être crédible et lisible (selon les canons politiques établis et qui servent de vocabulaire à nos partenaires) quand pendant un premier mandat on dit être pour le développement du secteur privé et au cours du second on prône exclusivement le renforcement du rôle de l’autorité publique dans tous les secteurs de vie économique et sociale – deux positions diamétralement opposées en termes de gestion publique ?

(3) Que proposer pour le développement ? Je n’aime pas répondre à ce genre de question. Je te renvoie à ce sujet à un post précédent https://thenonrequired.wordpress.com/2008/01/06/on-est-tous-daccord-ou-tatanes-pour-tout-le-monde/.

Je vais quand même essayer te répondre brièvement mais précisément dans le cadre de tes hypothèses. Je trouve que nous avons souvent tendance à trop simplifier les choses en évoquant les « Y a qu’à ». Au cœur du problème (cœur trop malheureusement négligé) il y a beaucoup de « y a qu’à » et très peu de moyens à Schgeumland. Prenons ton cas sur les routes. Notre « véritable » budget annuel, issu des recettes fiscales, est probablement inférieur à 1 milliard de dollars US. Si l’on prend ton exemple des routes qu’est-ce-que cela signifie ? Un kilomètre de route bitumée en dans notre pays coute en moyenne 300.000 dollars US. En utilisant tout notre budget pour refaire les routes on parviendrait à faire environ 3300 kilomètres sur un réseau qui en compte plus de 30.000… En conservant tes hypothèses, la question se transforme donc. Quelles régions vas-tu désenclaver pendant tes 5 années au pouvoir et quelles autres vas-tu condamner à l’isolement ? Par extension, je pense que tu pourras répondre par toi même à tes questions sur la concentration des infrastructures, l’application de la loi, etc.

(4) « Quelqu’un peut-il me dire comment quelqu’un qui arrive à établir un lien aussi étroit avec la première puissance mondiale n’arrive pas jusqu’à maintenant à en faire profiter son pays??? » Hum. Cela sonne un peu trop comme un « y a qu’à ». Non ?

A re-méditer…

Comment by thenonrequired

Bonjour,

Je voudrais apporter quelques points de précision sur ce sujet. D’abord, je pense qu’effectivement, les caractéristiques de la pauvreté urbaine ne sont pas forcément les mêmes que pour la pauvreté rurale. Par contre, c’est faux de penser que la pauvreté urbaine se résume uniquement aux cas des mendiants, 4mi, …

Je ne pense pas ces dernières années, le nombre des 4mi ait si augmenté que cela (à certains moments comme lors de visites de chefs d’Etat étrangers, lors des Jeux des iles, … , ils ont été invités à se faire discrets, mais çà c’est un autre sujet). Pourtant, les chiffres officiels (après 2003) indiquent un phénomène nouveau dans la mesure de la pauvreté : l’urbanisation de la pauvreté et une aggravation de la pauvreté dans certains centres urbains dont Antananarivo.

Donc, dire que les pauvres sont uniquement ceux qui mendient, c’est un peu insulter les centaines, milliers voire plus de ménages qui se sont appauvris ces dernières années.

2. Il est surement vrai aussi qu’une partie de ceux qui ont pauvres le sont parce qu’ils ne veulent pas s’en sortir en voulant pas travailler par exemple.

Seulement, si nous regardons les chiffres sur ceux qui sont sans emploi, il y a quelque chose d’assez instructif. Quand l’Instat a dit qu’il y a 4% (si je ne me trompe pas) de sans emplois, cela a créé des vagues. Beaucoup ont remis en cause les capacités techniques de cette institution.

Et puis, il y a eu les explications. Si le nombre des sans-emplois est faible, cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de problème d’emploi. En fait, le problème dans les pays comme Madagascar n’est pas essentiellement le chômage. C’est surtout le sous-emploi (en termes de temps de travail, de capacités de productions, …).

Où voudrais-je en venir ? Et bien c’et simple. La plupart des actifs dans des centres urbains comme Antananarivo ont une activité (dans le formel ou l’informel). La proportion de ceux qui ne font rien et qui ne veulent rien faire est donc faible, voire très faible.

Comment by Shadow

y a que:

1- La Chine est socialiste, on ne peut pas vraiment dire q c democratiq dans le sens ou il n’y a pas de liberte de presse, meme GooGle et Yahoo s’y sont plies 8) , et surtt q’ il n’y a q’un seul parti politique… sinon, Schgeumland a besoin de decoller economiquement au prealable pour q’on puisse parler vraiment de gauche-droite… toi meme tu l’as dis q le “y a q” est le raisonnement d’une personne ki ne regarde jamais l’aspect pratique…

2- voici comment la menage zf ( pour zone franche) survit,

supposons q papa zf ainsi q maman zf viennent tt droit de la campagne, et q’ils n’ont de patrimoine en ville (ni maison ou habiter ni famille ni autres subventions…)

comme le smig est a A70.000 supposons q’ils percoivent chacun A80.000

* transport: A300/pers x 2/jours x 2pers x 5/semaine x 4/mois = A24.000

* loyer: une chambre et une cuisine (avec toillette commune) A45.000

* nourriture:
– riz: 50kg ~ A50.000 (ou peut etre moins)
– laoka: A30.000
-> mitondra kaly any ampiasana😉

* electricite et autres sources d’energies (charbon de bois ou kitay): A5.000

* depense extra budgetaire: A5.000

* epargne: A1000

cqfd😛

3- oui en effet, des employes des zone franches ont des comptes bancaire mais disons q ceux pauvres n’ont generalement pas un… tu te rends compte q si la banq prend encore ses commission sur le budget a priori deficitaire de la famille zf, ils ne font q s’endetter de jour en jour: “ny hanina anio tadiavina rampitso”😛 ce q je disais en haut c q’a long terme ils ne peuvent plus payer leurs dette et la banq ne fait q courrir a la perte surtt si la famille zf n’a la moindre “fortune”…
le systeme bancaire Schgeum, un sujet a part 😉

4- on est pauvre si on vit avec moins d’un dollar par jour, la famille zf vit avec (selon toi) 140.000 /30=A4666 ~ $2.33 le compte est encore bon: papa zf et maman zf pour $2 et bebe zf pour 33cents🙂
un bebe depense plus normalement huhhh il doit souffrir en attendant q papa zf trouve un meilleure boulot🙄

voici comment vivre a $1/jour:
* la nuit on squatte chez qlq1: parents, copine, copains, copines, vieille connaissances, inconnus <- dinner inclus
* le jour on trouve un petit boulot: soulever des trucs, pickpocket, …

cqfd😉

si seulement 30% de la population active dans le secteur formelle est pauvre, Schgeumland est un pays riche😛 bon d’accord t’as pas dit q seulement les employes des zones franches sont pauvres mais justement c une maniere de dire q les zones franches ne representent pas vraiment la classe pauvre… et justement les pauvres sont souvent parmis ces “informelles”. Deja le salaire n’est pas bon mais en plus a coup sur ils n’ont pas d’assurance maladie…

Comment by simp

Simp.

1- Je penser voir ton point sur la Chine. Je crois juste qu’il nous faut éviter de tout mélanger: droite, gauche, démocratie. etc. On peut etre de droite et démocrate, de droite et non democrate et de même pour la gauche et pour le centre.

2- Concernant le calcul sur la vie de la famille. J’ai l’impression en lisant ton calcul qu’il s’agit plus de survie que de vie et encore moins de “vie correcte”. A ce propos, tu pourra relire mon comment et y chercher le terme “correctement”. Donc si tu estimes que c’est là “vivre correctement” alors je convient que ton arguement n’etait pas purement cosmétique.🙂

3- En y repensant je me dis que notre conversation sur les statistiques et les “pauvres” ne va nulle part. J’ai choisi le cas de cette famille cas pour montrer que l’on peut être pauvre sans le choisir – ce qui était une bonne partie du post. Il n’y avait aucune prétention a la representativité statistique dans la mesure ou la representativité statistique n’avait pas de valeur primordiale dans mon argumentation.

Pour la fin de ton comment, je suis perdu. Je pense que soit tu as mal lu mon comment (ou trop vite), soit je me suis mal exprimé, soit les deux. J’ai en effet j’ai l’impression que tu parles de choses que je n’ai jamais ecrites….😐

Comment by thenonrequired

Shadow. Ca faisait un bail !

D’accord sur presque tout. En fait, je ne peux m’exprimer sur les chiffres du chomage et de le niveau d’activité professionelle… j’ai en effet toujours beaucoup de mal à accepter l’approche choisie par l’INSTAT.

Comment by thenonrequired

tnr,

lol
je sais q c un argument cosmetique (plutot originale ce terme huhh :P), je ne suis pas tro au courant du cout de la vie mais je suis sure q A30.000/mois a raison de A1.000/jour pour le laoka ne peut faire grand chose, ca peut acheter 100g de viande peut etre?? …

Parcontre je sais q’un homme digne de ce nom saura se debrouiller aussi pauvre q’il soit pour subvenir a sa famille.Il y a des bon a rien mais generalement les gens s’efforce de s’en sortir… c peut etre la grace de Dieu😛

mon dernier comment? je ne prend pas responsabilite de ce q j’ai ecrit🙄 est ce q tu m’as vu mettre mon blog dessus?🙂
lol je me marre seulement, parfois j’ecris n’importe koi mais q je me ratrappe apres cette fois j’avoue… I must confess, dixit Britney Spears🙂

Shadow,
INSTAT: non seulement c non required mais c carement useless
va sur fedstats ou eurostats ou oecd stats… et tu verras la difference, rien q sur le site web🙂

Comment by simp

tnr> Sur la non logique du “parti communiste” et président protestant, je suis d’accord. Mais je serai quand même tentée de te dire que: heureusement, la question de la religion n’est pas encore chez nous instrumentalisée pour provoquer des guerres.

Sur la question des routes: Que fait la Banque Mondiale? Les FMI et autres pourvoyeurs de fonds? Y a qu’à leur proposer des plans matotra, ils attendent que ça non? Sur le coup, je crois que c’est adapté de recourir au “y a qu’à” parce que c’est le métier des responsables du pays de le faire non?

Sinon, j’ai du mal à vous suivre vos discussions sur les budgets en Ariary là, faudrait me donner un résumé hihi

Je vais aller lire le lien que tu m’as donné là😉

Comment by trinitty

Parcontre je sais q’un homme digne de ce nom saura se debrouiller aussi pauvre q’il soit pour subvenir a sa famille.Il y a des bon a rien mais generalement les gens s’efforce de s’en sortir… c peut etre la grace de Dieu

simp> Je suis d’accord! Mais est-ce une raison d’ignorer ce qu’ils endurent?

Deja le salaire n’est pas bon mais en plus a coup sur ils n’ont pas d’assurance maladie…

simp> à coup sûr, Schgeumland est plus que jamais un pays ultra-libéral mais c’est un liberalisme malmené …

Comment by trinitty

simp. Je comprends mieux maintenant🙂

Comment by thenonrequired

Trinitty.

“Sur la question des routes: Que fait la Banque Mondiale? Les FMI et autres pourvoyeurs de fonds? Y a qu’à leur proposer des plans matotra, ils attendent que ça non?”

Hum… Voici la reponse disponible publiquement sur le net.

What’s the focus of the Bank’s program in Madagascar? There are four big groups of projects. The biggest is infrastructure, especially roads. This is the government’s top priority and is the fastest growing part of our portfolio (…) We are focusing on roads to reduce transport costs for farmers. We’ve invested more than $100 million in rural roads to connect them to markets.” – Abstract from Hafez M. H. Ghanem, World Bank Country Director for Madagascar in 2003.”

http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/COUNTRIES/AFRICAEXT/MADAGASCAREXTN/0,,contentMDK:20139743~menuPK:356374~pagePK:141137~piPK:141127~theSitePK:356352,00.html

Je pense justement que le problème à Schgeumland c’est que nos politiques se limitent aux “y a qu’a”. Ils croient que c’est leur boulot mais ils se trompent. Et toi aussi par la même occasion…🙂

Comment by thenonrequired

tnr> je me trompe dans quel sens?🙄

Comment by trinitty

trinitty,
tu te trompe dans le “y a que”🙂

Et, personne n’ignore ce q les pauvres endurent mais disons q’il n’y pas de miracle non plus. Le “y a que” n’est pas aussi evident q ca une fois q t’es au commande huhh😉

Comment by simp

Tnr, ton blog c’est le nouveau forum à la mode mdr.

Quand quelqu’un me demande de l’argent pour dépanner, comme un banquier, j’évalue sa solvabilité (taff, background, véracité de la justification…).
En général quand c’est quelqu’un que je connais à peine et que c’est une petite somme, je prête sans poser trop de questions.
Malheureusement ces nouvelles connaissances disparaissent très très vite ou deviennent subitement amnésiques.
La fameuse blague d’Anne Roumannoff : “avant on avait des amis et on leur a prêté de l’argent. On a perdu l’argent et les amis”.

C’est dommage pour eux car pour moi c’est une forme de test. Le jour où ils seront vraiment dans la merde et qu’ils auront besoin d’une plus grosse somme, il faudra plus compter sur moi.
De toute façon pour les grosses sommes, reconnaissance de dettes obligée et “solvabilité minimum” exigée.

Sinon tnr, à te lire tu sembles proche de jirasgeume, on te verra à une certaine inauguration du 22 février à Tamatave ?🙂

Comment by Nj

Nj. “Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras.” C’est la reponse que je donne aux potes qui me demandent de la thune. Soit il m’ont moi (comme ami) soit ils ont rien. Pas la peine de compter avoir les deux (mon argent et mon amitié).🙂

Je suis en effet assez proche de JIRASCHGEUME🙂 mais ce genre de manifestation c’est pour les boss, à la rigueur les employés, les politiciens, la presse et les invités. Je ne fait partie d’aucune de ces catégories.🙂

Comment by thenonrequired

Oh mon dieu, un consultant free-lance ? :p

Comment by Nj

Greetings I am so excited I found your site, I really found you by mistake, while I was researching on Bing for something else, Regardless I am here now and would just like to say thanks for a marvelous post and a all round exciting blog (I also love the theme/design), I don’t have time to read through it all at the minute but I have book-marked it and also added your RSS feeds, so when I have time I will be back to read a great deal more, Please do keep up the awesome work.

Comment by zelf tanden bleken

You post interesting content here. Your page deserves much more visitors.
It can go viral if you give it initial boost, i know very useful service that can help you,
simply type in google: svetsern traffic tips

Comment by Vanessa




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: