The Non Required


Le futur des pauvres (3): le prix à payer.
January 6, 2008, 12:32 am
Filed under: Big deal, De quoi tu parles ?, etc., Schgeumland

Il n’y a pas qu’une seule possibilité pour le futur même si “Dieu ne joue pas aux dés”. Heureusement pour les pauvres. Je me suis attaché à discuter les éléments qui aujourd’hui nous obligent à être prudents quant à envisager d’une manière excessivement optimiste un brillant avenir – notamment pour l’Afrique – et je vais ici discuter d’une vision différente. Ce post ne contredira pas les deux précédents, il les complètera.

Je suis convaincu que les choses peuvent changer dans le bon sens (quelle que soit la manière dont chacun définit cela) cependant la probabilité d’une amélioration rapide (en moins de 40 ans soit 2 générations) est très faible. Certains diront: “D’autres l’ont fait pourquoi pas nous?” Ce à quoi je répondrait: “Oui, à condition d’en payer le prix.”   

La première chose importante pour les pays pauvres c’est que le Nord commence à réaliser qu’ils existent. Cela peut sembler cruel mais c’est la réalité. Pendant des décennies, les pauvres faisaient partie d’une surréalité pour les pays du Nord. Les humains sont-ils devenus plus altruistes en moins d’un siècle? Non. Même si je pense que la conscience collective des Hommes évoluent pour le Mieux, le changement ne peut être aussi rapide. Par contre, l’humain est toujours aussi assoiffé par l’argent.

Les grandes entreprises se rendent compte qu’il est de plus en plus difficile de faire face à la concurrence aux US et en Europe – elles cherchent donc de nouveaux marchés. Dans l’automobile, on estime que le marché ne pourra pas croitre au-delà de 2% par an dans les pays riches. Conséquence: Renault conçoit la Logan pour l’Afrique et Chevrolet rachète Daewoo pour vendre chez les pauvres. Carrefour arrive à Schguemland ainsi que Nestlé. L’exemple de Nestlé est particulièrement “intelligemment cynique”. Aujourd’hui, Nestlé revient car son “riche” marché africain actuel (Afrique australe) sera décimé par le SIDA d’ici 20 ans. Nestlé se tourne donc vers les pauvres car ils ont un interet: ils font des enfants…

On a aussi inventé une chose compliquée: le “business socialement responsable“. Par la suite, on a même rajouté “… et respectueux de l’environnement“. En fait, c’est quelque chose qui existe depuis longtemps mais c’est devenu à la mode depuis que certains on reussi à lever des fonds en présentant ainsi leur idée à des capital risqueurs – un sacré truc marketing cette appelation, en fait. En gros, il suffit de faire des affaires en s’efforçant de ne pas se faire traiter d’escroc, de meutrier, de négrier, de destructeur du patrimoine mondial par ses partenaires (clients, fournisseurs, employés, communautés). Dans un monde plus raisonnable cela devrait avoir un nom très simple: business.

Un truc “sexy” dans le “business socialement responsable et respectueux de l’environnement” c’est de travailler avec et pour le tiers monde. Ainsi, vous pouvez acheter du café chez un producteur Kenyan pour 2 cents d’euro le kilo et le revendre en Europe pour 9 euros le kilo et c’est… merveilleux… En effet, votre ancien concurrent proposait 1 cent d’euro par kilo: vous avez donc oeuvré pour augmenter les revenus des pauvres paysans de 100% ! Vous devenez ainsi un héros de l’altruisme-capitalisme.

Mais il y a encore “plus sexy” ! C’est de travailler avec et pour le tiers-monde, dans le tiers-monde. En gros, vous leur achetez pas cher, vous les faites travailler et vous leur revendez en ajoutant votre marge. La beauté absolue c’est que si votre idée marche, il y a potentiellement 3 milliards de clients qui sont preneurs ! Les 3 milliards de pauvres ! Reconnaissons que ce n’est pas joli-joli. Mais je suis prêt à payer quotidiennement le prix de l’hypocrisie mercatique si ça peut procurer des emplois stables et des produits à un prix abordable. Comme je disais plus haut: il y a un prix à payer…

Le prix moral peut être considérable (cela dépend de chacun) mais un prix encore plus lourd est le prix politique. Il ne suffit pas de d’inventer des zones franches pour attirer les investisseurs et créer des emplois. Il faut être crédible et il faut souffrir. Il faut, par exemple, accepter de faire des cadeaux fiscaux et consentir à vendre la “terre des ancêtres” aux capitalistes étrangers. A Schgeumland, pour de nombreux politiques cela résonne à peu de chose près comme “HAUTE TRAHISON”. Le seul avantage de ce prix est qu’il doit être payé collectivement: par les politiques qui prennent la décision et par les citoyens qui votent pour eux.

En effet, il y a d’autres décisions à prendre. Par exemple, il faudrait accepter de créer des école d’élite avec les fonds publics et refuser l’accés à l’éducation au plus grand nombre. Pourquoi? Pour 2 raisons. Premièrement, pour une raison économique. Les non-éduqués fourniront une main d’oeuvre peu chère pour les entrepreneurs. Deuxièmement, pour une raison pratique. Quand on a peu d’argent (budget de l’état) il est plus efficace de soutenir (courageusement et réellement) une école plutôt que (peureusement et mal) une centaine –  même si c’est impopulaire. Suis-je en train de dire que pour vivre mieux plus tard, il faudrait plonger dans une pauvreté encore plus noire une grande partie de la population? Oui car je ne suis pas populiste et car c’est le prix à payer.

D’autres sont sortis du gouffre. Effectivement. Singapour est l’un de ceux là. Lee Kwan Yew fut l’artisan de la richesse actuelle de ce pays. Mais à quel prix?  Afin de vous le faire mesurer, je vous parlerai de l’hypothèse de Lee (Kwan Yew). L’hypothèse de Lee suppose que la démocratie est inadaptée aux pays les plus pauvres, sous prétexte que ce dont ces pays ont besoin ce ne sont pas des élections, mais du pain. Un régime autoritaire, plutôt que le régime du pouvoir par le peuple, est donc bien plus à même de garantir la satisfaction des besoins primaires et essentiels d’une population dans le besoin et, par suite, de contribuer à son développement économique. On pourra remettre en cause qu’il n’y ait pas forcément de corrélation entre système démocratique et croissance économique mais la Chine et Singapour semblent bien donner raison à Lee… Le prix pour sortir du Moyen Age devient alors très lourd…

Pour quasiment terminer, je voudrais dire que je ne sais pas si le futur nous reserve un lendemain meilleur dans les pays pauvres. Je reste optimiste. Mesurément optimiste mais optimiste quand même. Si l’on regarde l’économie mondiale, la croissance se trouve aujourd’hui dans les pays pauvres. Schgeumland n’est pas si mal placée avec 6,3%. Le second exemple le plus flagrant à mon sens est PetroChina qui est devenue la première entreprise au monde, de par sa capitalisation boursière – devant Exxon. Tout cela est tout de même encourageant, non?

Avec ce dernier paragraphe, le prix à payer pour sortir du Moyen Age (comme l’a si bien dit Jogany) devient personnel. Si vous souhaitez vraiment qu’un pays comme Schguemland sorte du Moyen Age, si cela vous tient à réellement à coeur, il est peut être cohérent de rentrer au pays pour soutenir cette croissance économique au travers de votre activité professionelle.

Mais bon… à chacun sa vie.

A bon lecteur, salut.


19 Comments so far
Leave a comment

je retrouve bien là le tnr-tco i.e. the cynical one !

il est clair que le monde développé n’est pas arrivé au point où il est par un coup de baguette magique de la part d’une bonne fée. il y a eu toutes ces trajectoires historiques qui n’ont pas toujours été de la belle et noble Démocratie.

mais démocratie -avec un petit d certes- il y a dans nos contrées et donc il y a des possibilités réelles d’alternances plus ou moins malheureuses pour le progrès économique. et même on le voit au Kenya et à Mada il y a peu que renverser artificiellement les résultats d’élections (pour préserver une certaine stabilité) précipite et rend inéluctable l’alternance au prix d’un réel recul économique. est-ce là de la volatilité de croissance ?

qui sait dear tnr, peut-être faut-il surtout soutenir la tête et non les bras. et cela, on peut le faire de partout :-)))

Comment by Rajiosy

Plusieurs “Ya qu’a” en vrac pour la discussion.

La démocratie n’est qu’un moyen possible.
Quand elle apparaît, elle ouvre des perspectives. Son premier atout est normalement de libérer les initiatives, de fournir un cadre plus souple, d’encourager les individus à prendre leur destin en main.
D’autres voies sont possible. La chine a incité les entrepreneurs a investir, s’enrichir sans changer le cadre politique et la liberté de s’exprimer. C’est devenu une telle jungle que le gouvernement autoritaire a du remettre en place un droit du travail pour protéger un minimum ses citoyens.
La Russie a laissé le control complet à ses chefs d’entreprises sous l’ère de Boris. Wladimir a repris le pouvoir politique en remettant un cadre à l’économie qui se porte de mieux en mieux.

Tout cela correspond au post suivant: “On est (tous) d’accord” ou “Tatanes pour tout le monde”.
Les difficultés formelles ou informelles ralentissent les évolutions. Il faut au moins faire croire que chacun peut réussir, pour que cela bouge.
On peut avoir des démocraties stériles si les individus ne sont pas des acteurs économiques. (un peu la tendance Française)

Il faut donner aux individus l’envie de s’investir, dans tous les posts que je lis c’est cette envie qui manque. L’impression que cela ne sert à rien, que la corruption, les difficultés administratives, le manque d’infrastructure, d’éducation sont déterminants. Rien de tout cela n’a bloqué d’autres pays.
Il existe une multitude de petites entreprises dans les pays d’Asie en Corée, au Vietnam…De ces entreprise naissent les géants dont nous connaissons les noms.

Il faut faire la même chose, libérer l’entreprise individuelle.
Il y a déjà de nombreuses initiatives, le pays exporte même des produits de luxe:
http://www.export-forum.com/more/africa/madagascar_foie_gras.htm

Bon développement.

Comment by Sylvain

“pour q’un pays pauvre puisse se developper, il a besoin d’un BON dictateur”, dixit un prof Schgeum… La difference entre nos dictateurs et ceux chinois, singapour,… c q’eux ils ont fait la dictature pour le bien de leur pays et non pour leurs interets, ou par amour excessif du pouvoir… alors q les notres🙂
Qlq part ca rejoint l’idee de culture d’entrepise dans l’autre post. IL faut q les citoyens, y compris le presidents, dirigeants, politiciens, elites et leaders sentent q’ils font partie du pays et c leur devoir de soutenir le pays, q’ils doivent etre la fierte du pays car en fin de compte c pour leur bien aussi…

L’economie a priori a besoin d’une stabilite a long terme pour se dvper. La democratie est un moyen comme un autre d’y arriver. En chine, c claire, c stable et c pas d’ici peu q’il y aura une crise (politiq), en tt cas c l’impression q’on a. L’economie chinoise elle meme est plus orientee vers le capitalisme, avec certaines restrictions mais, ca marche.

Pour ce ki est de l’optimisme, je suis a peu pres d’accord avec tnr, sauf q je miserai moins de 40 ans qd meme… enfin, on ne sera pas classE Pays dvpE dans 40ans mais au moins on saura q c deja beaucoup beaucoup mieux et q ce n’est plus un reve… Pour moi qlqc de rapide, est rarement durable donc je crois pas tro au “dvpt rapide et durable”.

Qd au prix a payer, je dirai q pour q ca soit durable, la main d’oeuvre devrai etre autant bonne sur la qualite q la quantite. Laisser de cotE la masse pour pousser certains individus a reussir correctement n’est q’une politiq (de repression) vouEe a l’echec. Ceci etant, je crois aussi q’il faut changer le systeme d’education, surtt universitaire, pour q la qualitE soit assurEe. En fait, la gratuitE ne vaut rien, il faudra faire payer chacun pour l’education q’il veut avoir. C le systeme Francais (faran’ny tsy hay🙂 ) ki nous a pourri la vie, mais partt ailleurs il faut trjs payer pour l’education universitaire. Pour payer, on peut preter de l’argent aux etudiants, comme dans les autres pays… Cela va de soi q le changement devrait se faire doucement et progressivement mais ca doit changer. Je parle de Schgeumland bien sur…

Il reste tjrs le probleme de corruption, c tt etant primordiale… Sinon, le monde n’est pas parfait, il faut des concessions, victimes par ci par la pour le but final, se dvper. Prix a payer ou pas, qd faut y aller, faut y aller😉

Comment by simp

Rajiosy. “peut-être faut-il surtout soutenir la tête et non les bras” que veux tu dire par là?

Comment by thenonrequired

Sylvain. Tout à fait d’accord.

Comment by thenonrequired

Simp. L’éducation pour tous c’est très bien mais il faut en avoir les moyens.

Personnellement je suis sidéré par la polique éducative à Schgeumland. A quoi sert-il de construire de nouvelles écoles primaires dans tout Schgeumland quand on a pas assez d’instituteurs pour les écoles existantes?

En fait, il ne s’agit pas d’une politique de repression mais de réalisme. Arretons de depsner de l’argent pour des choses que nous ne pouvons pas faire et utlisons l’argent pour des choses que nous pouvons faire. Au moins ce ne sera pas perdu.

Comment by thenonrequired

“peut-être faut-il surtout soutenir la tête et non les bras” : si la tête va mal, rien ne va. biby tsy manan-doha ka tsy mandeha nahoda be. l’argent et l’activisme n’améliorent pas forcément la tête, l’esprit, le cerveau, les neurones, le moral, le mental, la motivation, la clairvoyance (toa mi-rima @ clever !), la volonté etc etc.

handeha hanao coaching aho kleitia e

Comment by Rajiosy

arrêtons avec le système français ! même s’il est nul, il a produit des gens brillants comme tnr, simp et même moi qui sait ?
idem avec le système ratsiraka nul à bien d’égards et pourtant au moins votre serviteur en est le produit (bien décadent comme il se doit).

Comment by Rajiosy

Rajiosy. Je sens une bonne dose d’énergie là !!!

Comment by thenonrequired

Rajiosy. Oh… Et merci de qualifier tnr comme brillant ! Ca fait plaisir à son ego démesuré !

Comment by thenonrequired

tnr,
t’es tro theorique.

D’abord, la politique ne suit pas forcement la logique. Creer des ecoles donne un bilan plutot positif pour celui ki le fait, malgrE le mauvais cotE q t’as montrE. Arreter de faire des ecoles ou meme ignorer certains de ce ki existent deja, ss pretexte q’on n’a pas assez d’instituteurs, revient a signer son arret de mort sur la scene politique😉

Ensuite, soyons realiste comme tu dis, Schgeumland ne se resume pas a Tana. Il y a des endroits au fin fond de la brousse ( tany tsy misy A/tra) ou les enfants devront faire 20km a pied pour trouver une ecole… penses tu reellement q creer un ecole a proximitE est vraiment un tres mauvaise idEe?… Quelle est ce politique de dvpt ki neglige la plus grande partie du peuple? Il faut pas etre populiste pour comprendre q’il n’y aura aucun dvpt, digne de ce nom, si les 75% des Scheugm sont ts illettrEs.

Bon, je comprends ton idee, d’effet multiplicateur, comme koi on pousse a fond certains et ceux vont pousser d’autres et ainsi de suite mais un bon stratege dira q non seulement ca prendra longtps mais en plus, ca n’est valable q sur theorie…
Faut-il vraiment choisir entre “choisir sa cible et frapper la ou il faut” ou “viser haut pour avoir le moyen”, alors q’on peut tres bien jongler les deux en meme tps🙂

La derniere et non la moindre, en fait, le budget d’investissement pour creer ces ecoles proviennent en majorite des bailleurs de fonds. Meme si on veut bien depenser l’argent sur le peu de chose q’on peut faire, on doit suivre le budget, bonne gouvernance oblige. Si on manque d’instituteurs, il faut penser a former des instituteurs (et non fermer les ecoles ki existent :-P). Ceci dit, Je pense q’on a assez d’institeurs mais c le budget pour les engager ou mettre en service ki manque… raison pour la quelle on les a plutot ignorE. Ces derniers tps qd meme, on en a engagE un certains (gros) nombre, mais en tant q benevole, et non fonctionnaire permant… tu l’as si bien dit on est pauvres, on n’a pas de futur. Q Dieu nous vienne en aide🙂

Comment by simp

Rajiosy,
oui en effet, on est ts sorti, plus ou moins du systeme francais.
Je dirai simplement q j’aime bien mes compatriotes scheugm, raison pour laquelle je ne veux pas q’ils subissent les memes histoires q je n’ai pas aimE dans mon curcus… Les erreurs du passE servent de lecon pour le futur non?

D’abord le systeme francais fait en sorte q les choses soient ts difficile (sans le faire expres), on apprend beaucoup de chose sans q’on ne sache pourquoi et q’en fin de compte q’on utilisera pas plus de la moitiE.
Mais ensuite, qd on paye pour les etudes, on devient plus serieux. T’as envie d’apprendre, pour passer la classe mais surtt pour ne pas payer la meme somme pour la meme chose q t’aurai pu finir deja🙂

systeme Ratsiraka??
euh RAS
je m’y connais pas tro. Le socialisme c plus q’archaique, meme la Russie a enterrE le sien… Deba a fait son tps, c revolu maintenant. 🙂

Comment by simp

Simp. Je ne suis pas certain que si un politique ne construit pas d’école il signe son arrêt de mort politique. Des centaines d’entre eux ne l’ont jamais fait à Schgeumland et sont toujours dans le milieu.

Deuxièmement. Admettons que la politique ne soit pas toujours logique. Mais jusqu’à quel point d’illogisme sommes nous alors prêts à aller? Oh… un exemple me vient à l’esprit. Il ne me semble pas logique (d’un point de vue politique) d’augmenter le tarif de l’électricité alors rendons l’eau et l’électricité gratuites !

Je crois que les politiques ont des décisions difficiles, pas forcément populaires, à prendre pour le bien de la nation qu’ils gouvernent. Et je crois qu’il revient aux citoyens (responsables) de les pousser à faire les bons choix, même difficiles politiquement, afin de faire avancer les choses.

Troisièmement. Pour parler de réalisme. Je parlais en fait des instructeurs en brousse mais ce n’est pas grave. Concernant les nouvelles écoles. Entre une école à 20 km avec 1 instituteur et 1 au sein du village sans instituteur, tu choisis… quoi?

Quatrièmement. Nous pouvons aussi parler du cas des instituteurs et du délabrement du système primaire. Souhaites tu être instituteur quand tu sais qu’à certains endroit – hors de Tana – l’insituteur doit marcher, prendre une pirogue, etc. pendant 5 jours pour prendre sa paie mensuelle? Souhaites-tu devenir instituteur quand tu sais que c’est une des professions les plus touchées par les abandons de postes à Schgeumland? Souhaites tu devenir instituteur si tu sais que l’une des causes principales des abandon de postes est le surrendettement (les instit empruntent aux usuriers locaux et ne peuvent plus rembourser – ensuite ils fuient)?

Pour l’histoire des bailleurs. Si (1) on leur explique qu’on ne pourra ni mettre de gosses ni mettre des instituteurs dedans et si (2) on leur propose une chose intelligente à faire, ils ne seront pas forcément psycho rigides.

“Que le ciel nous vienne en aide”. Oui, mais je préfère “aide toi et le ciel t’aidera”. Il nous faut donc commencer par arrêter de tolérer notre illogisme. Il nous faut aussi regarder au delà du bout de notre nez. Arrêtons de parler de survie politique des dirigeants quand le peuple meure !

Comment by thenonrequired

lol
qd je disais signer son arret de mort, c comme un metaphore et dans le sens pejoratif. C claire certaines personnes ont fait des barrages anti-economiq, d’autres ont fait des delestages… c pas pour autant q’ils soient indesirable dans le Schgeumland. Ce q je voulais dire c q c nettement plus “heroiq” de dire q’on va construire des ecoles, contrairement a celui ki dira q’il n’en construira aucun😆😉

Illogisme et politiq politicienne, tu trouve tjrs l’extremisme et brutalitE, moi j’opte pour la “finesse”😛 sans aller jusq’a rendre gratuit l’eau et l’electricitE, ki est d’ailleurs economiquement insoutenable (c francais ca?), il n’est pas plus intelligent d’augmenter les tariffs de la JIRASCHGEUM au montant correct (pour eviter de tourner a perte) si l’augmentation va de telle sorte q la population soit supermegahypermyserable apres🙂 augmenter mais doucement et progressivement vers le montant correct, c ce q je dis la finesse😉

Entre une école à 20 km avec 1 instituteur et 1 au sein du village sans instituteur? Je choisis de construire l’ecole a 20km (avec l’argent des bailleurs), meme s’il n’y aura pas d’instituteur, mais q les enfants continuent d’etudier a celui du 20km la ou il y a 1 instituteur🙂 j’ai bien dit, jongler les deux.😉
On ne sais jamais, peut etre avec l’aide du ciel, un de ses jours on en aura des instituteurs. Ce jour la, l’ecole q’on a construit servira a qlqc… Entre nous, je ne pense pas q’il y a vraiment un ecole q’on a construit mais il n’y a aucun instituteur pour y enseigner 8)

Certes la vies des instituteurs dans les brousses Schgeumland n’est pas vraiment celle a envier mais hey, est ce une raison pour arreter de construire les ecoles? Il serai plus appropriE d’ameliorer la vie de ces instituteurs la non?
J’admet q’il y a des abandons de postes etc… mais encore une fois entre nous, statistiquement, combien sont restEs ? a t’entendre on dirai q’il n’y a plus aucun instituteurs dans ces brousses 😛

Qd aux bailleurs, effectivement, si t’arrive a leur expliquer qu’on ne pourra ni mettre de gosses ni mettre des instituteurs dedans, ils ne financeront pas les projets de construction d’ecole. La n’est pas la question, la question vient avant ca, la ou tu pense q’il faut laisser tomber les autres et penser serieusement sur certains cas seulement, c la q ca cloche.

Si t’arrive a proposer qlqc d’intelligente, oui ils vont financer, du moins si ca entre dans leur domaines de financement. Tt depend de la chose intelligente en question😛

et oui bien sur, on s’aide deja, en attendant q le ciel nous aidera lol. Le peuple Scheugm est tres parreusseux dans le genre mais on y peut rien, c la volonte de Dieu aussi de nous avoir inculquE ces mauvaises manieres de vivre😆 oui arretons notre illogisme et survie des politiciens a tt pris !!
c une tres bonne idee, pour le politicien ou pour les Scheugm q le politicien essaye de plaire?🙄
beaucoup ont voulu etre strict, droit, mangarahara, et supertechnocrate mais jusq’a present personne n’a reussi🙂
je te souhaite bonne chance qd meme, essaye et tu verras😀

Comment by simp

simp. Je vois ou tu veux en venir. Tu penses que les dirigeants doivent la jouer avec finesse, ménager la chèvre et le choux et ainsi gagner sur tous les tableaux économique, social et politique. Personellement je pense que c’est utopique, mlahonnête et finalement improductif.

Enfin quand je lis “beaucoup ont voulu etre strict, droit, mangarahara, et supertechnocrate mais jusq’a present personne n’a reussi je te souhaite bonne chance qd meme, essaye et tu verras” je me pose des questions. Notamment, je croyais que le pessimiste c’etait moi ?

Comment by thenonrequired

lol
Mais non, loin d’etre pessimiste, je te dis la verite en face😉
“power is sweet”,
pourkoi crois tu q les Mwai Kibaki a 76 ans ou les Mugabe a plus de 81 ans s’accroche tant a leur trone? …
Logiques etc, sont des moyens pour amadouer l’electorat mais une fois sur place les choses sont differentes de ce q’on pensait🙂

Finesse est utopique et improductif??
si tu travailles seul, c clair c plus q’utopiq. Mais l’art dans la politique, c de satisfaire les gens sans q’on n’aille vraiment repondre a leur exigences/besoins, hehe🙂

Sinon, avec la finesse, c marcher lentement mais surement, tandis q la brutalitE c marcher tt droit et rapidement mais incertains, parfois ca produit l’oppose du fait escomptE… chacun a sa vision des choses, aucune des deux options n’est ideale…

Comment by simp

simp. Je comprends ton point de vue mais je reste sceptique.

Comment by thenonrequired

…, le futur des pauvres, …

The end

Comment by simp

simp. Ne t’en fais pas. To be continued…

Comment by thenonrequired




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: