The Non Required


Ma culture d’entreprise et Schgeumland
January 6, 2008, 3:12 pm
Filed under: De quoi tu parles ?, Mon job, Schgeumland

Il y a peu de temps, l’entreprise dans laquelle je travaille a rendu une formation sur la culture d’entreprise obligatoire. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais en gros une des bases est que les employés peuvent influencer l’organisation et c’est ce qu’on attend d’eux. Cela veut dire quoi ?

Cela veut tout simplement dire que si les choses ne vont pas bien, qu’ils soient capable de le signaler et de proposer des solutions. Cela veut tout simplement dire que face à une situation problématique ils ne sont pas obligés de rester muets, critiques et sans solution.

C’est un principe simple et honnête : on signale un problème de manière factuelle, on propose des solutions ou on en trouve ensemble et on fait remonter à la hiérarchie si nécessaire.

Je me souviens d’une discussion que j’ai eue il y a quelques mois avec une fille qui était à l’école avec moi. Elle se plaignait de la situation à Schgeumland. En gros, elle disait : on ne peut rien faire, on ne peut rien changer et les gens au pouvoir sont responsables de tous ces malheurs.

C’est aussi une personne qui a 6h du matin avait besoin d’évacuer la bière bue toute la soirée et au lieu de chercher des toilettes dans la rue où nous étions, se contentait de dire « j’ai enviiiiie de faire pipieuhh, j’ai enviiie de faire pipieuhh ». Ceci pendant 5-10 minutes avant que je ne m’énerve (gentiment) en lui disant « mais tu n’as qu’à demander aux commerçants autour ».

C’est une personne qui vit à Paris depuis plus de 5 ans et qui demande aux nouveaux venus « vous ne connaissez pas un endroit sympa où aller ? » et quand aucune proposition n’est formulée, rouspète « mais euuuh, on va où là… ».

Mais revenons à la culture d’entreprise.

Il se trouve que ce n’est pas toujours évident de faire remonter des difficultés : pas le temps de formaliser, pas le temps de réfléchir, appréhensions vis-à-vis de la hiérarchie…etc. Moi je dis dans ce cas, on demande de l’aide ou on arrête de se plaindre (mais à continuer de travailler bien sûr).

On peut aussi faire remonter le problème et s’apercevoir que personne n’est à l’écoute. Ca ne mène jamais bien loin sauf à la démission ou alors au renversement du “top management” mais vous n’y arriverez jamais sans appui militaire.

J’ai omis de vous raconter une partie de l’histoire avec la gentille fille.

Face à ces propos sur Schgeumland et les dirigeants, je lui réponds que tous les malheurs ne peuvent pas être mis sur le dos du gouvernement tout en lui demandant ce qu’elle proposait pour améliorer les choses.

Elle m’a répondu : je vais arrêter la conversation ici car tu as très certainement de la famille dans le gouvernement de Schgeumland et puis je vais faire quoi toute seule ?

Ce que j’ai retenu de la formation est que nous avons le pouvoir d’influencer les choses et sommes encouragés à le faire. Personne ne dit que c’est facile, il faut juste le savoir – premier pas – et ensuite agir – deuxième pas. Tout cela si on le souhaite bien sûr.

Et non je n’ai pas de famille dans le gouvernement.

 

 


9 Comments so far
Leave a comment

décidément, les tnr sont en verve :-)))

Comment by Rajiosy

C’est bien gentil et bien américain comme discours tout ca…

Mon opinion est que les entreprises privées ne sont pas des démocraties et que quand quelque chose d’important ne va pas il ne faut surtout pas en parler trop fort. Il faut prendre en compte qu’il y a forcément quelqu’un qui va se sentir coupable de ne pas avoir réglé ce problème plus tot, et si c’est un supérieur (ou pire : l’ensemble des supérieurs) ca va mal se passer ensuite.

Il y a diverses stratégies pour faire bouger les choses.
La plus simple c’est la manipulation de quelques fusibles subalternes (stagiaires, prestataires externes ou embauchés récents) qui remontent le problème eux-mêmes une fois bien endoctrinés. Comme ca c’est eux qui prennent le risque de déplaire à la hierarchie. Si ca plait on les soutient publiquement pour en tirer avantage, si ca passe pas on les desavoue (toujours publiquement) et on leur explique en privé que “oui je suis d’accord avec vous mais il fallait pas présenter les choses comme ca, vraiment vous manquez de maturité” !

Comment by kisifi

j’aime bien le coup du stagiaire ou du prestataire🙂

Comment by Rajiosy

Rajiosy. Ca depend des jours.🙂

Comment by thenonrequired

kisifi. Devrais-je écrire c’est bien négatif et bien français comme commentaire?

Pour rester dans mon américanisme forcené, je suis désolé de te le dire mais je trouve que tu as des arguments à la Robert Ford.

Si je comprends bien: tant qu’on est pas en démocratie autant la fermer? Si tout le monde réagissait comme ça on n’aurait jamais eu la révolution française, mon pays serait toujours colonisé,… Enfin, le monde serait bien meilleur à ce jour…

Quand au coup du stagiaire, je crois que je reste sans mot devant autant de courage et d’honneteté.

Comment by thenonrequired

on va dire que c’est de l’humour français
ils ne sont pas comme ça les amerloques ?

Comment by Rajiosy

Rajiosy. Je ne sais pas car je n’en suis pas. Mais j’espère que kisifi a apprecié mon humour !🙂

Comment by thenonrequired

Mouarf. Oui j’aime bien ton humour. C’est noir. Citer la décolonisation de Madagascar comme exemple d’initiative populaire réussie qui ne porte pas préjudice à ceux qui ont ouvert leur gueule en premier!

Comment by Anonymous

Anonymous. Merci !

Comment by thenonrequired




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: