The Non Required


Bouffon vert ou superman?
December 7, 2007, 2:42 am
Filed under: De quoi tu parles ?, Humour, Provoc

Si vous avez vu Spiderman 1 et Superman Returns, vous connaissez forcément les 2 personnages du titre. Le bouffon vert est le super méchant (mais ce n’est pas dû à son libre arbitre) il est victime d’une malheureuse transformation physique et Superman est un héros christique (il meurt et revient à la vie pour sauver le monde) dont la destinée (i.e. les choix car tout comme Spiderman, il sait qu’avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités) est dictée par une condition physique extra-ordinaire.

Bref, vous l’aurez compris: nous ne choississons rien. Si vous en doutez encore, je vous invite à relire la Genèse, les Nombres, le Deutéronome et l’Apocalypse – désormais disponibles en un seul volume. Ok. Certains resteront convaincus (à tort) que l’on fait des choix mais je pense qu’il est parfois plus simple de comprendre et d’accepter que l’on ne fait pas de choix. Essayons de prouver cela.

Situation 1.

Le navire sur lequel vous vous trouviez a sombré en pleine mer. Vous vous retrouvez avec quelques chanceux sur un radeau pneumatique à la dérive. Le problème c’est qu’il y a eu trop de “chanceux”: vous êtes 11 alors que le radeau n’en supporte que 8. Vous faites quelques calcul savants et… vous vous rendez compte qu’en étant 10 votre probabilité de survie passe de zéro à presque 1 (en gros quasiment 100%). En restant 11, par contre, il est certain que le radeau va bientôt couler et tout le monde va mourir car l’eau est trop froide. Par chance (ou malchance) l’un des survivants est gravement malade. Il est évident et inévitable qu’elle va bientôt mourir et que même si vous atteignez tous la terre ferme elle mourra. En attendant, elle est bien éveillée et consciente et… elle est à bord… Pas besoin d’être un génie pour comprendre qu’en balançant le pauvre hère par dessus bord, on pourrait sauver tout le monde ! Serez vous celui ou celle qui fera le choix de balancer le gars à la mer si personne d’autre ne le fait?

Situation 2.

Vous vous trouvez près d’un point d’aiguillage de chemin de fer. Un trolley fou roule sur la voie et va inévitablement tuer 5 personnes qui ne sont absolument pas conscientes du danger. Vous n’avez pas le temps d’avertir les 5 personnes car le trolley va trop vite. Si vous décidez d’actionner le levier d’aiguillage, le trolley passera sur une autre voie mais ira inévitablement écraser un autre homme qui lui aussi est inconscient du danger potentiel et vous ne pouvez pas non plus l’avertir. Allez vous faire le choix de détourner le train pour tuer un homme et en sauver 5 car personne d’autre ne peut le faire?

Situation 3.

C’est la guerre et vous êtes un civil. Vous vous cachez avec une dizaine de personnes car les soldats ennemis sont proches et tuent tous ceux qu’ils rencontrent. Soudain, vous entendez un bébé se mettre à pleurer à vos côtés et les soldats vont immanquablement l’entendre et venir. Le seul moyen de faire taire le bébé est de l’etouffer à mourir. Serez vous celui qui fera le choix de tuer le bébé si personne d’autre ne le fait?

Allons, il suffit d’un peu de courage et d’honneteté pour répondre! Vous êtes de ceux qui font des choix non ?!


27 Comments so far
Leave a comment

Tu es quand même un vrai sadique hein…mais je m’y plaît bien chez toi!

Okay je joue le jeu…

situation1: j’annonce à la belle dame qu’elle a une maladie incurable, lui raconte son éventuelle malheureuse vie future, on verra bien elle se décidera par elle même de se jetter à l’eau pour nous sauver. Comme ça elle croit faire son dernier acte de bonne soeur pour gagner la place au paradise.

situation2: evidemment il vaut mieux 1 mort que 5 morts, et même si c’est Nelson Mandela. Mais il n’est pas assez c.on pour rester au beau milieu d’une voie ferrée. Qui sait le man est peut être un suicidaire qui attend un hasard accident.

situation3: je prends le bébé dans mon bras, en espérant que les soldats auront pitié de nous. Si ils ont pas de pitié, ils ont qu’à me tuer avec le bébé, à quoi bon une vie sans avenir? Reflexion de femme.
Mais si j’étais un homme, je jouerai au héros et sauvera le monde. Ou bien j’enverrai un sms à superman!

Comment by ikalakely

Heureusement que la vie n’est pas faite que de telles situations!
Pour ma part, je ne peux me résoudre à croire au déterminisme ou à la fatalité ou à une volonté supérieure qui me dicte tout et qui finalement me déleste de toute responsabilité dans mon existence.
Tnr semble être plus chrétien que les chrétiens ou plutôt plus croyant que les croyants.
Mais si on se réfère aux Livres ( la Bible, la Thora et le Coran) il paraît que “Dieu” nous a créé à son image donc pourvu d’intelligence de sentiment et donc de choix!
A un moment ou à un autre on est confronté à un choix (même dans les trois cas sus cités) qui sera fonction justement de ce que nous ressentirons à ce moment précis, de notre sentiment, de notre culture, de notre vécu. Le choix justement à ce moment là c’est de faire valoir “une” de nos priorités ou “une” de nos envies ou “un ” de nos sentiments.
Et c’est bien là qu’est l’homme! Ce n’est pas une machine ou un robot mû par des logiciels froids et implacables. C’est un “homme” dans toute sa force, sa splendeur, sa faiblesse et ses doutes.
Et c’est bien là aussi que nous devons toujours émettre des doutes sur tous nos jugements sur l’homme et son comportement.
On ne peut juger un homme que si nous le connaissons! Mais connait-on jamais un homme? Même son propre enfant?!?!
En définitive, je pense que l’homme au contraire a toujours le choix. C’est le poids du choix qui change dépendamment des circonstances.
Et pour moi il n’y a pas dans l’absolu de mauvais choix . La qualité d’un choix ou d’une décision dépend de la gestion des conséquences de ce choix car il y a toujours un revers à chaque médaille.

Comment by Ion+

Tnr!
Je remarque que dans tes exemples le nombre est important. On en tue un pour sauver 10 ou 5 etc…
Maintenant si les 5 hommes sont de parfaits malfrats?
Si les 10 personnes sont des sidaïques en phase terminale?
Pour la malade ce ne sera pas ton seul choix mais celui de tout le monde et là c’est la loi de Darwin!!!
Mais crois moi il y aura toujours au moins l’ombre d’un choix quelque part.

Comment by Look'L

Je rejoins un peu les réflexions de Look’l. En fait même dans ces exemples, ce n’est pas qu’il n’y a pas de choix mais que plutôt les choix semblent évidents.
Et “l’évidence” d’un choix cache souvent l’acte de choix.
Et cette évidence rend la justification du choix plus facile et surtout plus gérable. En effet il ne suffit pas de choisir, encore faut-il dans notre société justifier ce choix.
Et cela me remet à l’esprit la prière quotidienne de cette dame qui demande tous les jours à son Dieu de ne jamais lui donner le choix!
Si ce n’est pas de la foi c’est au moins de la démission.

Comment by ion+

ikalakely. Je vois que dans 2 cas sur 3 tu t’en remets au “choix” des autres: dans la situation 1 celui de la femme malade que tu tentes de manipuler et dans la situation 3 celle des soldats.

Comment by tnr

Ion+. Dans les Livres, il est effectivement écrit que Dieu nous a créé à son image mais il n’est pas donné de détail. La ressemblance peut dont être physique et non au niveau de la capacité à choisir.

Par ailleurs, si je ne m’abuse au début de la Genèse, Adam et Eve n’avaient pas vraiment le choix entre le Bien et le Mal jusqu’à ce que la pêcheresse originelle croque la pomme nous précipitant ainsi dans l’enfer de la réalité humaine actuelle. Mais même depuis ce moment maudit, le choix si il existe semble très limité: “tu gagneras ton pain à la sueur de ton front”

Paradoxalement tu dis que nos “choix” sont fonction de nos envies, de nos émotions du moment. Y a t il vraiment choix alors? J’y lis plutot un determinisme lié à notre constitution chimique. Pour reprendre ton image du robot: l’homme-robot est plus sophistiqué mais il reste un robot…

Comment by tnr

Moi le bébé je lui fait un calin pour le faire taire avant d’éclater les soldats à coups de boule, la malade je la soigne tout en écopant la barque et le trolley je le freine en me jetant dans les roues.

Ensuite je découvre que la malade m’a contaminé ainsi que les autres passagers, que le bébé est un futur hitler et que les 5 blaireaux sur la voie ferrée sont des cascadeurs qui tournent un film, tout était truqué.

Dans tes exemples tu va un peu vite, le processus de choix il commence bien avant ce que tu racontes, tout réduire à deux alternatives ca correspond à mille autres possibilités écartées VOLONTAIREMENT…

Comment by kisifi

Look’L et ion+. Si le choix est évident y a t il un choix? Si il n’y a pas de lumière il n’y a pas d’obscurité. Si il n’y a pas de bien il n’y a pas de mal.

Je vous soupconne de croire à l’absence de libre arbitre sans “vouloir” y renoncer…

Comment by tnr

kisifi. Excellent !!! Tout semble truqué effectivement🙂

Mais je pense dans la vie le nombre de choix disponible n’excède pas 2 pour chaque situation.

Pas de choix égal 0 donc inférieur à 2. Un (1) choix signifie pas de choix, on revient au cas précédent, donc inférieur à deux. Ma constitution physique m’empêche de considérer 2 choix…🙂

Comment by tnr

Mais entre la lumière et l’obscurité il y a l’ombre , ,entre le noir et le blanc il y a l’arc en ciel et entre l’amour et la haine il y a le coeur, entre le bien et le mal il y a l’homme.
Et entre le 0 et le 2 il y a…le choix.
Réduire la vie a un systéme binaire simplifié n’autorise que la démission.

Comment by Ion+

La pêcheresse aurait pu croquer dans un letchis mais tu connais les femmes?
Et pour ce qui est de gagner son pain à la sueur de son front tu penses que Slim transpire beaucoup maintenant?
Plus sérieusement tu penses donc que deux individus dotés de la même constitution chimique auraient exactement les mêmes “destinées”?
Et si nous sommes 6 milliards d’individus, qui ne se ressemblent pas du tout c’est que quelque part il y a eu un choix chimique dans la composition de chacun.
Je dirais plutôt que chaque individu a façonné “sa composition chimique” se déterminant ainsi par rapport à son environnement.

Comment by Look'L

Ion+. Look’L. Je vois que cous êtes toujours convaincus par le fait que nous disposions d enotre libre arbitre. Mais dites moi, quand vous lisez l’histoire de Phineas Gage ou du pédophile comment pouvez vous penser que notre “capacité à faire des choix” ne soit pas complètement contrainte/imposée/déterminée par notre condition physique?

Comment by tnr

Le déterminisme et libre arbitre sont tous les deux des croyances, mais elles ne sont pas aussi fortes l’une que l’autre.

Le déterminisme est contraint par définition. Si je crois que tout ce que je pense est déterminé par mon corps et mon vécu , alors ma croyance dans le déterminisme est inéluctable. Je crois être contraint de croire ainsi.

Par contre si je crois au libre arbitre, je n’ai pas ce type de blocage. Je suis libre de penser ce que je veux, je peux me faire confiance et je suis prêt à partager cette croyance, et surtout tous les avantages qu’elle procurent. Je crois croire par choix.

Nous ne sommes pas capables de prouver qu’elle est la bonne attitude.
Malgré tout cela je pense que nous vivons dans un univers déterministe. Mais je ne sais pas si ce qui a amené à la création de l’univers est déterministe ou pas.

Les ondulations crées par la chute du caillou dans l’eau suivent des lois précises, mais d’où vient le caillou?

Comment by Sylvain

Bon… pas le choix… je “dois” choisir de répondre.

Comme pour les élections, où on te dit 2 choses très claires:
1/ Tu as le droit de voter librement, nous sommes en démocratie
2/ …mais fais bien attention: ne te trompe pas de choix.

Bouffon vert ou Superman? merci pour le choix, je choisis DareDevil! Ce Croyant mal aimé des croyants, cauchemard de ceux qui arrivent à se donner une apparence de “bons” croyants, d’honneteté voire d’humbleté malgré un chemin de vie jonché d’égoismes, de mépris des plus petits que soi, d’abus de pouvoir et de manipulation de cette justice humaine si… aveugle.

Situation 1: 2 personnes dans l’eau, chacun son tour, sauf la personne malade. Ceux qui refusent doivent se faire virer du radeau par les autres, donc ç’est un faux problème. Idem, si votre solution ne plait pas aux autres, problème réglé aussi car ç’est vous qui vous retrouverez à la mer: fallait pas choisir de choisir et de proposer.

Situation 2: Pourquoi choisir de choisir entre ces deux solutions, alors que si ce trolley est là ç’est sùrement de par la volonté de Dieu? bon, ok, j’arrête😉 La situation a l’air de se passer très vite, je pense que le 1er reflexe sera de dévier le danger vers la personne tout seule. Et c’est mieux car 1 personne à dégager a plus de chances de s’en sortir que 5 imbéciles réunis.

Situation 3: Prendre le bébé dans les bras et le cajoler. Pas le choix. Si les soldats s’avèrent moins Humains qu’il ne faudrait, en finir en choisissant d’avance au moins 3 parmi eux à envoyer ad patres en tentant de fuir avec le bébé. Si, pendant l’action, éliminer 3 parmi eux semble plus facile que prévù, se laisser l’ouverture d’en butter 1 de plus jusqu’à ce qu’il y en ait plus. A ce moment là, pas le choix: partir en cajolant le bébé à nouveau. Y avait qu’à pas lui faire peur, avec toute cette débauche de violence à la Serval.

Maintenant, choisirais-tu de nous livrer tes propres préponses, thenonrequired?

Comment by OU812

OU812. Bienvenue sur TheNonRequired.

Mince, c’est vrai: je n’avais pas répondu!

Situation 1. J’assome la personne malade et je la balance à l’eau. Faudrait surtout pas qu’elle se mette à nager pour s’accorcher au radeau ! Si jamais il s’avère que cette personne malade est ma femme, je bute le premier qui veut la jeter à l’eau et je le balance à la flotte tandis qu’elle reste sur le radeau. Problème réglé.

Situation 2. Comme tu le dis si bien, si le traineau est en train de rouler sur la voie, ça doit pas être par hasard… Afin de ne pas me fâcher avec les dieux en décidant de tuer arbitrairement telle ou telle personne je leur demande conseil. Donc, je lance une pièce en l’air: si c’est pile je ne fait rien, si la pièce tombe sur la tranche j’attends le temps qu’ils se décident à faire tomber la pièce d’un côté ou de l’autre et si c’est face je recommence.

Situation 3. Je bute le bébé. C’est pas le mien. Si sa mère commence à faire des histoires, je la bute aussi. Si le père si met aussi, je lui réserve même sort. Faut pas séparer les membres d’une même famille !

Comment by tnr

Si, on choisit toujours. Sur les 3 cas de figure, il s’agit de faire un choix. Comme tu viens de le faire dans ton dernier post. Chaque minute, chaque jour de notre vie, on ne fait que ça : faire un choix.

Et un choix équivaut toujours à un sacrifice comme tu viens toi-même de le démontrer.

A quelques exceptions près : on ne choisit pas de naître, on ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas la couleur de peau (quoique …) etc …

Comment by Tagila

Tagila: sans fondements cartésiens, le Dr Strange m’inspire que l’on a même choisi de naître. Le peché originel, s’il en est, ne serait donc autre que d’avoir fait ce choix là.

Sinon, je me verrais contraint de demander à certains extrémistes qui s’ignorent la justification (et la responsabilité!) du fait que même les enfants des “hérétiques” cathares et autres présumées sorcières passaient eux aussi sur le bûcher ou par les armes. C’est qu’ils ont surement choisi non seulement de naître, mais en plus, mal choisi leurs parents!

Quoi que… il y en a peut-être qui n’ont pas choisi de naître. D’où le reconfortant “brulez les tous, Dieu reconnaîtra les siens” de Simon de Montfort. Ce brâve Simon, super héros de son temps, n’avait pas le choix… fallait pas prendre le risque de laisser s’échapper ceux qui ont (mal) choisi. Et d’avoir choisi de brûler cette église pour ce faire a dù lui peser sur la conscience. Mais il avait pas le choix (çà doit donc être la faute à Dieu. Ouf!).

Amène. Sur le bucher!

Comment by OU812

Ce qui est sur c’est que maintenant tous les soirs avant de m’endormir, je me remercierai d’avoir choisi d’avoir terminé ma journée en ayant “choisi” à chaque seconde de chaque minute de chaque heure de chaque journée!!!Ouf (aussi)

Comment by Ion+

sao dia marary an-doha eo lisany fa tsy aleo ve mamely labiera kely kalongany ?

Comment by Rajiosy

Tagila. Pour rester plus terre à terre, la majeure partie des actes que nous faisons, nous ne les choisissons pas. On ne choisis pas chacun de nos pas, ni chacune de nos expressions faciales, ni chacun de nos soupirs pourtant “contrôlés” par des muscles striés sur lesquels nous pouvons avoir un contrôle total (si je puis m’exprimer ainsi). Et sans qu’aucune de ces actions ne puisse non plus être définies comme un reflexe inné ou acquis.

J’imagine que c’est ce qui rend les exercices de “totale conscience” du bouddhisme si compliqués. Le non-choix survient à tout instant.

Je crois que d’une manière générale on ne condamne pas sur la base d’un choix réalisé mais d’une action commise. On peut aussi condamner arbitrairement, sans réfléchir ou connement.

Amen.🙂

Comment by thenonrequired

ion+. Est ce vrai? A chaque seconde?

Comment by thenonrequired

Rajiosy. J’arrête la bière ! Ca me fait trop délirer !

Comment by thenonrequired

milay e, masaka, je kiffe trop la discussion hozy ny tanora ‘zay

Comment by ikalakely

vivement la journée de l’orgasme chez ikalakely !!!

Comment by Rajiosy

Situation 1 : je me suicide pour cause de dilemme moral…

Situation 2 : j’écrase le type solitaire mais me suicide après parce que ma conscience ne me laisse plus en paix…

Situation 3 : je cours avec le bébé, m’étouffe parce que je fume trop, meure, le bébé est sauvé par un exceptionnellement-humain-soldat (et oui, les miracles, ça existe ! Surtout dans les scénarios de probabilité-peut-probable ! Na !), et il grandit sans savoir d’où il vient pour plus tard vivre une crise existentielle (pour satisfaire le côté cynique des tnr/non required).

Comment by Insane Mind

Insane Mind. Concernant la situation 3, autant se suicider tout de suite, non?

Comment by thenonrequired

Ah non… J’ai la soif d’avoir l’impression d’accomplir ce que je considère moralement comme mon devoir… Adidy du coeur…😉

Comment by Insane Mind




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: