The Non Required


“Langue et Identité Nationale” ou “Langue et Mondialisation”
November 15, 2007, 11:33 am
Filed under: De quoi tu parles ?, etc.

Je me rappelle d’un certain monsieur Allgood. La France doit à cet homme une loi extraordinaire datant de 1994 : la loi Toubon. La loi Toubon est la loi nº 94-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française. L’exposé des motifs de la loi pourrait se résumer en une phrase : « La langue française – en tant que patrimoine linguistique français – doit être protégée car elle est menacée. » Elle vise trois objectifs principaux :

  • l’enrichissement de la langue française ; 
  • l’obligation d’utiliser la langue française ; 
  • la défense du français en tant que langue de la République (article 2 de la Constitution de 1958).

L’idée fondamentale était d’assurer – de par la loi – la primauté de la langue française en France où certains affirment que son emploi serait menacé par l’extension de l’anglais. Enthousiasmé par cette loi, un groupe de défenseurs de la langue française en France, l’Académie de la Carpette anglaise, a même créé un prix qui est attribué, depuis 1999, «à un membre de l’élite française qui s’est particulièrement distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l’anglais en France, au détriment de la langue française».

Comme il n’y a pas que des fanatiques en France, la loi Toubon a été fortement édulcorée à la suite d’un recours devant le Conseil constitutionnel. Le Conseil a estimé que le principe de la liberté de pensée et d’expression, inscrit à l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, s’opposait à ce que la loi fixe la terminologie précise à employer par les organismes de télévision ou de radio ou par des personnes privées dans l’ensemble de leurs activités. Le législateur ne peut régler le vocabulaire à employer que pour les personnes morales de droit public et les personnes de droit privé dans l’exercice d’une mission de service public.

Par chance pour l’Académie de la Carpette anglaise, la vengeance est un plat qui se mange froid et le grand gagnant du prix de l’Académie de la Carpette anglaise en 2006 a été le Conseil constitutionnel de France, pour avoir approuvé le Protocole de Londres sur les brevets. Ce Protocole permet à un texte de langue anglaise d’avoir un effet juridique en France.

J’imagine que le débat autour de la loi Allgood combinée avec la considération du terme nation posent inévitablement la question de la langue comme référence identitaire nationale en ces temps de mondialisation.

Nation. Etymologie : du latin natio, naissance, extraction, dérivant de natus, né. Une nation est une communauté humaine ayant conscience d’être unie par une identité historique, culturelle, linguistique ou religieuse. En tant qu’entité politique, la nation, qui est un concept né de la construction des grands Etats européens, est une communauté caractérisée par un territoire propre, organisée en Etat. Elle est la personne juridique constituée des personnes régies par une même constitution.

On peut ainsi se demander légitimement si :

  • nous devons protéger notre langue des influences étrangères ;
  • nous devons imposer aux nationaux de parler notre langue ;  
  • parler une « autre » langue affecte notre identité nationale.

Ma réponse à la première interrogation est non. A mon avis, les langues évoluent et s’enrichissent au contact les unes des autres. Si l’une disparaît – ou se transforme en langue morte – c’est qu’elle n’est plus adaptée à nos besoins. Si l’on estime que c’est nécessaire, il faut alors être cohérent. Pour la langue schgeume, il faudra commencer par retirer les influences arabes identifiables: tous les jours de la semaine, tous les signes zodiacaux et tous les termes d’astronomie. Ensuite quasiment tous les termes de désignant les meubles et objets domestiques usuels car issus de langues européennes – elles aussi identifiables. Bon bin ensuite, il faudra se résoudre à se regarder dans le blanc des yeux pour se parler…  

Ma réponse à la seconde est non. (1) Je ne me vois pas supporter une loi qui retirerait la nationalité schgeume à ceux qui ne parlent pas schgeume. Ce serait comme mettre en prison ceux dont la sexualité est différente de celle définie arbitrairement comme normale par le biais d’une loi. (2) Parler une autre langue est source d’enrichissement et je ne me vois pas en train d’essayer d’appauvrir mes semblables. En effet, je trouve que chaque langue est une vision différente de l’univers et je n’aime pas me cantonner à une seule – et donc forcément pauvre – perception. Considérez ce point: les inuit ont une vingtaine de termes différents pour désigner la couleur que le français s’appelle le blanc. Autrement dit, l’inuit voit 20 couleurs distinctes là où le français n’en voit une. (3) Les langues n’appartiennent à personne, elles font partie de notre patrimoine humain commun. Je me sens donc libre de bénéficier, d’accéder et d’user selon mon bon vouloir de ce patrimoine.

Enfin, à la troisième, je réponds encore et résoluement: non. Vous m’excuserez mais je n’ai pas beaucoup de temps pour réfléchir à des preuves directes donc je raisonnerai par apopagies. (1) Si cela est vrai alors à chaque fois que j’apprends et que je parle une autre langue je deviens de moins en moins schgeume. (2) Si cela est vrai, nous sommes déjà tous en train de brûler nos cartes d’identités nationales respectives. (3) Si cela est vrai, nous sommes déjà tous des apatrides. Or, rien de tout cela n’est vrai… 


17 Comments so far
Leave a comment

Pour parler de l’évolution de la langue schgeume, je pense qu’il faudrait – pour bien faire les choses – prendre en compte les différents dialectes. Je ne me vois pas parler d’un dialecte qui fut choisi arbitrairement comme “langue officielle” parmi tant d’autres. Trop compliqué pour moi actuellement mais on peut en discuter via des commentaires.

Comment by tnr

I agree with all your points here. As I said “Ny teniko andrianiko, ny an’ny hafa feheziko”.

And I am signing as a short story writer who has been published in three languages and fluently speaks (and writes) five.

Comment by sipakv

SipaKV. Je suis bien content !

Comment by tnr

Wouahh really sipakv ? fluent in five languages ? Clap clap t’es mon idole
Sinon pour en revenir au sujet de discussion, je dirai que la langue fait partie de l’identité nationale (j’aime pas beaucoup ce terme mais bon … passons) donc à ce titre oui, je suppose que les nationaux doivent faire l’effort de la parler.
A côté, langue et mondialisation ne vont pas non plus en s’opposant. Comme le dit si bien sipakv et ça rejoint le premier point : ny teniko andrianiko, ny an’ny hafa koa feheziko.

Comment by Crjo

Si seulement votre ouverture d’esprit était partagée par la majorité des Belges.
Les conditions locales sont tellement différentes entre des pays qui devraient être proches, tels la Suisse avec sa forte identité nationale, ses quatre langues, ses lois restrictives sur l’immigration, sa démocratie participative, son système de gouvernement consensuel et la Belgique qui n’a plus de gouvernement, qui vote des lois linguistiques locales restrictives, qui n’a pu éviter un accident de train il y a quelques années car deux chefs de gares sur la même ligne étaient incapables de communiquer.
Après les différence raciales et les différence religieuses, les différences linguistiques sont une source d’incompréhension importante entre les personnes. Encourager l’apprentissage de nombreuses langues est une nécessité.
Bravo Sipakv.

Comment by Sylv

waow, koa tsy mikorontana be ve ny saina rehefa mifanatrika aminao eo daholo ireo olona miteny ny fiteny hainao? Io mantsy no mahatonga ilay hoe gasy 100 vazaha iray dia lasa miteny frantsay indray ilay gasy. Pour moi ce n’est pas parce que la langue malgache est faible mais plutôt le cerveau des ML comprend l’autre langue du coup ils vont tous basculer vers l’autre langue.

>Sinon je suis à peu près d’accord sur le point de vue de tnr. Sauf au 1er point

1- “il faudra commencer par retirer les influences arabes identifiables: tous les jours de la semaine, tous les signes zodiacaux et tous les termes d’astronomie. Ensuite quasiment tous les termes de désignant les meubles et objets domestiques usuels car issus de langues européennes – elles aussi identifiables.”

Pourquoi les retirer? (tu parles bien des alakaosy, alahamady et latabatra, seza, birao, c’est ça?) Pour les premiers alakaosy etc, on ne les utilise quasiment plus sauf sur certains calendriers et encore. Pour le 2ème ce sont des choses qui ont été amené par les missionnaires qui il me semble n’existaient pas avant leur venue, ils ont donc juste traduit bêtement. Je ne vois pas de solutions aloha e

2-” il faudra se résoudre à se regarder dans le blanc des yeux pour se parler… ”
C’est vrai! c’est un problème…culturel et de communication. Ils évitent les yeux par peur, par timidité ou tout simplement parce qu’ils se considèrent comme un “zandriolona”. En effet il est de coutume (ancienne!) que les zandry(cadet) ne croisent pas les yeux des zoky (ainé). Du coup ils arrivent à tenir une longue conversation sans une fois te croiser les yeux.

Comment by ikalakely

oups , le 1er paragraphe s’adresse à sipakv

Comment by ikalakely

ikalakely:

Tsy mikorontanay be izany mihitsy ny saina. Mahagaga fa efa zatra aho angamba?

Na ny zanako ary toa hitako efa zatra koa, kanefa mbola kely, miteny anglisy amin’ny namany tsy malagasy, miteny malagasy amin’i dada sy neny, mahazo (tsy miteny kosa aloha e) espagnol amin’ny baby sitter.

Ny mpampianatra azy karana ary henoko mifampiteny karana, ny namany akaiky azy indrindra sinoa, etiopiana sy amerikana, etc…Mianatra ny anaran’ny andro izy izao dia sady hainy teny anglisy ilay izy no hainy teny espagnola. Ny teny malagasy mbola tsy hainy aloha e fa mbola ampianariko azy.

Zatra e ! Izay ilay hoe teny sy fanantoloana lazain’i TNR.

Comment by sipakv

ahoana indray ity apôpazia ity e
sao dia mba very @ izany ny tgv ?

Comment by Rajiosy

Rajiosy. Il parait que le TGV arrive toujours en gare… selon le TGV…🙂

Comment by tnr

il s’agissait de mon propre tgv🙂 ! vu les grèves en cours à paris, ce n’est même pas sûr qu’il arrive en gare un jour !

trêve de plaisanterie : c’est quoi l’apopagie ???? raisonnement par l’absurde ? tu ne serais pas un ex-taupin par hasard ?

Comment by Rajiosy

Rajiosy. Oui. Apopagie=raisonnement par l’absurde. Taupin, carré, cube… Que de souvenirs…

Comment by tnr

plutôt école de commerce ‘zany !

Comment by Rajiosy

A voir absolument

Comment by Protection Antistatique

Thanks for the auspicious writeup. It actually was a amusement account it.
Look advanced to far brought agreeable from you!
By the way, how could we be in contact?

Comment by http://getclip.ca/blog/?p=339

It’s going to be ending of mine day, however before end I am reading this fantastic post to improve my experience.

Comment by Maura

I’m impressed, I must say. Seldom do I encounter a blog that’s equally educative and engaging, and let me tell you,
you’ve hit the nail on the head. The issue is an issue that too few folks are speaking intelligently about. I’m very happy that I came across this during my hunt for something concerning this.

Comment by ramadan dates 2013




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: