The Non Required


Le cas JIRASCHGEUME
November 13, 2007, 8:22 am
Filed under: C'est triste, De quoi tu parles ?, Schgeumland

[NDLR. Certains ont pu lire un post sur JIRASCHGEUME qui a depuis été retiré suite à une décision de la rédaction de tnr. En effet, le post ne répondait pas à de nombreux critères rédactionnels énoncés dans notre « charte des publications ». Le sujet cependant mérite un post et je me suis donc attelé à la tache afin de partager mon avis sur la question.]

Tana vit à l’heure actuelle au rythme de JIRASCHGEUME, sans parler de nombreuses autres villes et bourgades de Schgeumland. Dans la capitale, chaque quartier a droit à 3 heures de coupure par jour. Le moins que l’on puisse dire c’est que cela fait grincer des dents. Il faut noter que les communications de la direction de JIRASCHGEUME à ce sujet se sont multipliées dans les journaux nationaux et j’en suis content: le problème est en effet digne d’un effort de transparence et d’éducation.

14% vs. 86%

Seuls 14% des schgeumes ont la chance d’avoir accès à l’électricité. Le chiffre est significatif à plusieurs titres. (1) Les schgeumes sont pauvres. (2) Quand nous nous plaignons, c’est certes légitime mais il nous faut aussi nous rendre compte que nous sommes des privilégiés comparés aux autres 86% de la population qui s’éclairent toujours à la bougie. (3) Les schgeumes sont pauvres.

Le mal de l’Afrique

Schgeumland n’est pas le seul pays concerné par ce type de problème. Le Sénégal, la Tanzanie, l’Afrique du Sud et bien d’autre pays d’Afrique souffrent tout autant que nous – ou plus – de problèmes d’électricité. Quelques anecdotes. Dans de nombreux pays d’Afrique, les délestages de 6 heures par jour sont chose courante depuis près de 5 ans. Au Sénégal, l’Etat a envoyé l’armée réquisitionner les réserves de carburant du secteur privé. En Tanzanie, le nouveau groupe acheté par l’Etat pour alimenter la capitale a sombré au large du principal port du pays avec le bateau qui l’acheminait… En bref, notre problème existe bel et bien mais nous ne sommes pas si mal lotis.

Le mieux est l’ennemi du bien

L’Etat schgeume a longtemps estimé que l’électricité était un service public à mettre à disposition du plus grand nombre. Afin de mettre sa politique en cohérence avec ses actions, les tarifs n’ont quasiment jamais reflété les coûts. Pour être très explicite : les schgeumes ont toujours payé leur électricité moins cher qu’il ne l’auraient dû et c’est encore le cas aujourd’hui. Je pense que les conséquences sont claires : (1) pour les consommateurs, il arrive un moment où il faut payer le vrai prix (et il n’est pas que monétaire) et (2) pour l’Etat, quand on est trop pauvre pour subventionner son électricité, il arrive un jour où on ne peut même plus en produire suffisamment.

Investir ???

Pour investir il faut des fonds. Comme Schgeumland a toujours été pauvre on n’a jamais eu les moyens de beaucoup investir. On a donc fait le choix le moins couteux en matière d’investissement : des centrales au diesel. Ce choix n’était pas idiot. Les générateurs au diesel ne sont pas très chers et à l’époque où ces décisions furent prises le prix du pétrole n’était pas aussi élevé qu’aujourd’hui.

Pourquoi les délestages ?
 
On se plaint mais sait-on de quoi nous nous plaignons vraiment? (1) Les pannes. Comme on a toujours voulu fournir de l’électricité bon marché, on a jamais pu économiser pour entretenir et ré-investir. Donc, nos centrales tombent en panne et nous n’avons plus d’électricité. (2) Nous mêmes. Cela peut sembler surprenant mais l’explication est simple. L’électricité ne se stocke pas, il faut la produire en flux tendus. Chaque fois que vous allumez une lampe, il faut qu’un générateur tourne plus vite quelque part. Une fois que nous avons tous allumé nos ordinateurs, nos ampoules, nos frigo, etc. et bien les générateurs ne peuvent plus suivre et… tout pète.

Trop cher ou… pas assez cher ?

Le prix théorique de l’électricité est lié à plusieurs choses : l’inflation, le prix du pétrole, le cours Ar/$, etc. Maintenant comprenez que le prix a toujours été inférieur au coût de production. Ajoutez à cela que les augmentations de tarifs (mêmes celles des dernières années) n’ont toujours pas couvert l’inflation cumulée au cours des années précédente. Ajoutez à cela que le prix du pétrole n’arrête pas d’augmenter. Enfin, ajoutez des besoins d’investissements toujours plus importants de jour en jour. Encore une fois, c’est douloureux mais c’est vrai : les schgeumes paient leur électricité moins cher que JIRASCHGEUME ne la produit.

L’amélioration de la qualité de service : un lointain rêve

Une fois que vous commandez un générateur, il faut attendre un autour d’un an pour qu’il soit livré. Vu que le monde entier – dont l’Afrique – a la fièvre acheteuse pour ce type d’équipement, les délais d’attente ne sont pas près de se raccourcir.  Si vous voulez une centrale hydroélectrique, pour une petite (10-15 MW) à Schgeumland il vous faut attendre 3 ans pour qu’elle soit en service – si tout se passe très vite. Pour une grosse (200MW) il faut compter 7 ans d’attente – si tout se passe très vite. Mes amis soyez donc patients car le monde ne peut toujours plus vite qu’il ne tourne déjà.

L’hydroélectricité source de désespoir

Les politiques n’arrêtent pas de dire que nous avons plein de fleuves et rivières sources de potentielles énergies propres. Je ne dirais pas qu’ils mentent mais plutôt qu’ils ne savent pas ce dont ils parlent. Je ne pourrais pas entrer ici dans les détails mais (1) il nous faut des barrages, (2) il nous faut des sites suffisamment proches du réseau existant et (3) ca coute très cher. Au bout du compte, la vérité est qu’il n’y a que très peu de sites répertoriés qui répondent au bon sens économique et aux besoins énergétiques très particuliers de Schgeumland. Et, encore une fois (malédiction !) nous sommes pauvres.

La JIRASCHGEUME achète des 4×4 et des ordinateurs

C’est vrai et c’est choquant. Mais dites moi comment feriez vous pour gérer une société qui couvre tout Schgeumland sans ordinateur et sans 4×4 ? Comment JIRASCHGEUME pourra-t-elle réparer votre disjoncteur qui a explosé sans voiture ? Comment identifier les mauvais payeurs sans ordinateur ? Oui, on pourrait remettre ça à demain et acheter autre chose mais au bout du compte c’est la quadrature du cercle… Il faut bien commencer quelque part et vu qu’on a pas assez d’argent pour acheter du gasoil et qu’il faut attendre les générateurs, c’est triste, mais c’est ainsi. 

L’Etat mauvais payeur

Oui, l’Etat a mis du temps pour payer ses factures mais la situation est en cours de régularisation. L’Etat a aussi depuis fin 2004 injecté (en plus de ses retards de paiement déjà acquittés) plus de 70 millions de dollars de ses propres poches. En allant chercher chez les bailleurs de fonds, l’Etat a dû trouver environ 25 millions de dollars de plus. Pour 2008, l’Etat injectera encore plus de 27 millions de dollars. Et honnêtement, je n’ai pas fait le calcul mais il n’est pas interdit de penser que ces 122 millions de dollars excèdent largement le montant des factures impayées de ce mauvais payeur.

Les avantages des employés

Oui, les avantages existent mais ils ont déjà étaient réduits. Ainsi, la quantité d’électricité par mois que les employés peuvent acheter à prix ultra-compétitif a été fortement réduite. Et disons-le, il reste encore des avantages pour les anciens dirigeants et les retraités mais… cela ne constitue pas le gros du problème. Je suis d’accord, il faut trouver une solution à ce problème mais c’est très loin d’être le plus gros, ni même le plus moyen (si je puis dire). 

Amélioration en vue ?

Faut-il s’attendre à un mieux à très court terme ? Non. (1) Les investissements pour la production prennent du temps (je ne me répèterai pas car il y a quelques explications à ce sujet plus haut). (2) Il y a beaucoup d’investissements qui n’ont pas d’effet visible dans le renforcement et la réhabilitation du système. Par exemple, si on remplace une ligne haute tension cela ne va pas améliorer la qualité du service que JIRASCHGEUME vous fournit : vous aurez toujours autant de délestage. Par contre, cela évitera que vous ayez plus que des délestages i.e. une coupure complète du courant pendant une durée indéterminée.

Que font les bailleurs de fonds ?

Quand il n’y plus d’espoir, on se tourne vers l’aide publique au développement. C’est fait pour ça me diriez vous et vous avez parfaitement raison ! Mais… Etes vous schgeumes ? Oui. Avez-vous confiance en JIRASCHGEUME ? Non. Alors comment pouvez-vous raisonnablement attendre que les bailleurs aient plus confiance en JIRASCHGEUME que vous-même ? …

Conclusion (ou la douloureuse)

Le problème de JIRASCHGEUME relève finalement bien plus de la responsabilité collective qu’on ne peut l’imaginer au premier abord. Pour aider, il nous faut tous :
1. payer nos factures ;
2. accepter de payer plus cher ;
3. faire attention à nos gaspillages respectifs.

Post-conclusion : quand acheter votre propre groupe électrogène ?

Au vu de l’augmentation des tarifs, il est intéressant de savoir si cela vaut le coup de produire sa propre électricité. Alors si vous voulez un groupe au diesel, il vous en coutera 1 litre pour 3 kWh. Prenez votre facture d’électricité et faites le calcul !

Astuce : pour faire (très) simple prenez votre consommation en kWh et multipliez par 670 Ar.


8 Comments so far
Leave a comment

j’applaudis à deux mains et réitère mon commentaire sur le post retiré qui avait au moins le mérite de reconnaître que la situation en Afrique est similaire sinon pire et que les investissements à faire sont aussi importants qu’inaccessibles.

j’applaudis parce que c’est la première fois que je vois exposer honnêtement la situation énergétique de Madagascar dans son entièreté. même si, on peut quand même concevoir que le payeur soit mécontent de la facture. et que même des révolutions peuvent arriver pour beaucoup moins.

aucun journal de la place que j’ai pu lire pendant mes vacances, ni aucune édition électronique que j’ai pu consulter depuis 2/3 ans n’a jamais exposé la situation d’une telle manière. bravo à tnr mais quid une fois encore de nos journalistes ?

Comment by Rajiosy

décidément, ça tourne à l’obsession :-))
quand j’y pense, cette question énergétique est autrement plus grave que nos rapports entre diaspora et “indigènes” ou entre malgaches et vazaha. voire même plus que le réchauffement climatique et autres questions écologiques.

si on venait à manquer de pétrole, on manquera d’électricité (les centrales malgaches étant thermiques), on manquera de mobilité même en France, l’économie tournera au ralenti, la mondialisation se terminera. Imaginez le chaos !!! ce ne sera certainement pas la fin du monde, mais sûrement la fin d’un monde, du monde qu’on connaît.

Comment by Rajiosy

Rajiosy. Merci pour cet accueil et merci pour ce soutien. La lutte continue…

Comment by tnr

vous avez vu ce post d’hjk !
http://harinjaka.com/weblog/2007/11/09/sarotra-ny-fiainana-e/

Mazava tsara ny tian’ny ra8 atao an!

Comment by ikalakely

Le journaliste Ranaivo Lala Honoré a fait un article sur le Jirama dans Les Nouvelles aujourd’hui. C’est donc l’air du temps.
Parmi les très mauvaises nouvelles : la Jirama se fait voler ses câbles. Pour une valeur de 300 millions d’ariary rien que pour la ville de Majunga. Hausse des prix de matières premières oblige et croissance industrielle oblige, la Chine fait voler toute la ferraille de la terre entière ! Le phénomène existe aussi en France où les dalles en fonte dans la rue sont volées.

Comment by Rajiosy

C’est vrai qu’on a tous qq chose à dire sur la Jirama et pas en des mots flatteurs. Merci pour cette approche entière de la situation.

Comment by Tattum

Tattum. Bienvenue sur TheNonRequired et je t’en prie.🙂

Comment by tnr

[…] nitsonika ohatra. Niresaka momba ny jirama izay mpamatsy jiro manokana an’i Madagasikara moa i The Non Required ao amin’ny bolongany. Nomarihiny fa maro koa ny firenena eto Afrika no manana olana momba ny jiro […]

Pingback by Malag@sy Miray | Baolina, vehivavy, delestazy jirama ary zavatra hafa koa




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: