The Non Required


Du complexe du colonisé et du rapport-à-soi chez les schgeumes
November 13, 2007, 9:07 am
Filed under: C'est triste, De quoi tu parles ?, Provoc, Schgeumland

Quelle question bête a lancé un débat sur le problème de la « préférence » démontrée par les employés schgeumes lambda pour les « chefs » étrangers. Je ne me lancerai pas dans un débat sur la véracité de ces faits. D’emblée, je dis : OK. C’est vrai. OK. C’est choquant. Plutôt, je poserai la question de savoir pourquoi cela arrive. 

La réponse que je propose ici est que ce choix (aussi factuellement déraisonnable, étonnant et triste soit-il) n’est que la conséquence simple et directe de nos propres comportements vis- à-vis de nos subordonnés. En clair, l’attitude des employés lambda n’est que reflet de ce que nous projetons de nous-mêmes – nous politiques, nous intellectuels, nous éduqués, nous chefs/patrons schgeumes.

Il y a quelques années un intellectuel africain Daniel Etounga-Manguelle a écrit un article qui a fait grand bruit : De l’ajustement structurel à l’ajustement culturel. L’article posait la culture et notamment les rituels sociaux africains comme obstacle à l’essor économique de l’Afrique. Ce mouvement d’idée reste prépondérant dans la théorie du sous-développement et de nombreux intellectuels américains comme Michael Porter, Samuel P. Huntington ou Francis Fukuyama soutiennent aujourd’hui de telles théories.

En soi, je dois avouer que je suis plutôt d’accord avec l’idée. Si les schgeumes investissaient dans des activités productives ou dans leurs propres fonds d’épargne la totalité de l’argent qu’ils consacrent aux rites sociaux probablement que notre environnement économique serait bien différent. Par contre, là où cette théorie me gène c’est que ces idées servent de fondement à des œuvres telles que La fin de l’histoire et le dernier homme, Le choc des civilisations ou La puissance et la faiblesse.

Ces livres sont brillants – l’avis est personnel mais je tiens à le dire. Par contre, ils sont effrayants à plusieurs titres. De toute la série, La puissance et la faiblesse de Robert Kagan, remporte la palme. Le plus inquiétant est que ce dernier est l’un des intellectuels les plus influents de la politique américaine actuelle. Robert Kagan propose en effet une vision tripolaire du monde : l’Europe post-moderne, les Etats-Unis modernes et l’Afrique sauvage. Le reste des pays du monde se répartissant dans l’espace définit par ces 3 sommets.

Les européens sont des utopistes incapables de diriger le monde et de par cette faiblesse ils prônent des idées fantaisistes telles que « les conflits se règlent par le dialogue » ou  « la démocratie et le cartésianisme sont des valeurs universelles ». Les africains, et autres sous-développés, sont très simples : ils ne comprennent que la violence. Quant aux américains, ce sont les seuls en mesure de travailler efficacement car ils vivent de plein pied dans la modernité : en traitant les cons avec vigueur et dialoguant avec les raisonnables avec réalisme.

Je ne sais pas si cela vous choque, mais je suis personnellement révolté par de telles considérations. Premièrement, le point de vue est insultant. Deuxièmement, il est exagérément pessimiste. Enfin, il est faux. Le pire dans tout cela et c’est ce qui me gène le plus : nous partageons cette même vision.

En public, beaucoup disent que…
• “L’Afrique a tout pour décoller !”
• “Les étrangers profitent de nous !”
• “En rentrant, nous ferons décoller nos économies !”

En privé, ces mêmes personnes soutiennent mordicus que…
• “Les africains sont fainéants !”
• “L’auto-détermination des peuples africains ne les mène qu’au naufrage !”
• “Nous ne pouvons plus travailler avec les gars du bled une fois qu’on est parti !”

Parfois, nos actes (inconscients) sont plus révélateurs que nos paroles (conscientes).
• Les schgeumes refusent de se considérer comme africains (dont la peau est trop bronzée à leur goût).
• On promeut des systèmes archaïques au sein de nos propres sociétés : on appelle au tribalisme (postes politiques attribués en fonction du sang et non du mérite, etc.) et on encourage la survivance des castes (andevo, andriana, hova).
• Nos femmes utilisent des produits pour s’éclaircir la peau (Ché, cliquez sur Sérum blanchissant intense…), se lisser les cheveux ou les teindre en blonds – comme si « black is not beautiful, only white is ».
• Il se dit (et j’ai tendance à penser qu’il s’agit d’une réalité) que le fantasme de l’homme noir en occident est de se faire une blonde.
• Nous traitons nos employés de maison et d’entreprises comme les colons traitaient leurs indigènes – voir Quelle question bête…

Mes amis soyons donc réalistes…
• Si nous-mêmes préférons l’esthétique « blanche » au point de nous transformer physiquement ou de nous avilir mutuellement sur la base de notre couleur de peau, comment ne pas comprendre que nos employés n’accordent pas plus de respect aux étrangers ?
• Si nous-mêmes ne nous aimons tels que nous sommes comment s’étonner que certains d’entre nous préfèrent les étrangers ?
• Si nous-mêmes nous comportons comme des colons avec nos employés en les insultant et en les maltraitant, comment encore s’étonner qu’ils préfèrent l’original à la copie ? 

A bon entendeur…


38 Comments so far
Leave a comment

Arf, je voulais écrire un billet là-dessus, mais il m’y faudrait passer des heures à formuler ma pensée pour qu’elle ne soit pas déformable et choquante🙂

Donc ma modeste contribution, c’est… Ayant bossé dans un magazine féminin africain, la schizophrénie est flagrante. D’un côté on exalte la négritude, Black is beautiful and so on, de l’autre côté la publicité qui fait vivre le magazine est essentiellement basée sur les crèmes blanchissantes et éclaircissantes.

J’ajouterai que le problème de la représentation qu’on se fait de l’homme noir est en partie héritée de l’époque de l’esclavage. Où l’on donnait les tâches les plus viles aux plus noirs et les moins fatiguantes aux moins bronzées. Et culturellement, inconsciemment, ça reste !
(l’abolition de l’esclavage en France, ca a à peine 200 ans…)

Comment by VOla

Vola. Effectivement. Finalement on aurait aussi pu intituler le post : Du mensonge schyzophrène au racisme ou L’insulte face au miroir…

Comment by tnr

Cette course à la “blanchitude” tire ses racines dans l’histoire. Et pas qu’à Mada ou dans un autre pays africain.
Voir l’article du Monde sur le culte de la blanchitude au Japon
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-974599,0.html

Comment by Vola

Vola, dans le “magazine féminin africain”, l’élément schizophrène c’est “féminin”, pas “africain”!

Comment by kisifi

Vola. “Aussi loin que les experts peuvent faire remonter leurs souvenirs, être belle en Asie est synonyme de teint clair, pâle, blanc. ” Si tu trouves un commentaire similaire pour les blacks – j’accepterais peut être de généraliser.🙂 Mais que cela ne nous inscrive pas un grand mouvement socio-historique de la conception esthétique des civilisations qui nous absoudrait de nos péchés actuels.

Comment by tnr

J’aimerai d’abord réagir à ceci (je prendrai le temps d’analyser le reste)

• Les schgeumes refusent de se considérer comme africains (dont la peau est trop bronzée à leur goût)
> ils ne le sont pas! enfin les schgeumes sont des peuples melangés, metissés. Nous sommes malgaches: des êtres à part entière, exceptionnel. Ni blanc, ni rouge, ni vert, ni noir, ni jaune mais tout cela à la fois. Mais faut-il l’argumenter à chaque fois. Et pourquoi toujours se comparer ou trouver une ressemblance ailleurs? Sommes nous des êtres faibles à ce point?
Pourquoi devons nous accepter d’être Africain? (parce que notre ile est proche de l’Afrique?) Et pourquoi pas Indonésien? ou Européen?
Seule Madagascar offre une population aussi diverse, rassemblé dans le même pays et parlant la même langue!

Mais devrais-je plutôt dire que nous ne sommes pas seulement des africains

Comment by ikalakely

Kisifi. Bienvenue sur tnr !

Comment by tnr

>Nos femmes utilisent des produits pour s’éclaircir la peau (Ché, cliquez sur Sérum blanchissant intense…), se lisser les cheveux ou les teindre en blonds – comme si « black is not beautiful, only white is ».

Parce que le white me veut blonde, car pour lui je suis et je reste le maintykely inférieure, bonne à faire le ménage chez formule 1.!Donc Le problème ne vient pas seulement de moi mais de “nous”.

>Il se dit (et j’ai tendance à penser qu’il s’agit d’une réalité) que le fantasme de l’homme noir en occident est de se faire une blonde.

Hihihi, se taper une blonde kosa hono anie bonne e! elle n’a pas la capacité d’analyse donc la partie est vite fait, bien fait

>Nous traitons nos employés de maison et d’entreprises comme les colons traitaient leurs indigènes

Pas tous, sauf ceux qui ont été complexé par la colonisation. Pourquoi? c’est l’occasion pour eux de venger, de prendre la tête, de reprendre le pouvoir

>”Les africains sont fainéants !”
Pas tous, mais en général, oui!😉

Comment by ikalakely

ikalakely. L’appartenance continentale est une question purement géographique. Les schgeumes sont africains car leur île se situe à quelques encablures du continent noir. Si on étions à 2 km de la Chine, nous serions asiatiques. Ce n’est ni plus simple, ni plus compliqué que cela.

Je veux bien accepter que des schgeumes refusent d’être africains – ce choix faire partie de notre liberté individuelle: je peux moi même refuser de me définir comme humain. Mais au moins soyons honnêtes. Au moins ayons la décence de ne pas insulter les autres qui nous écoutent/lisent avec des mensonges.

Les schgeumes qui ne veulent pas se définir comme africains le font car ils sont racistes envers les africains dont la peau est noire – pas envers les ex-rhodésiens, pas envers les fans de l’apartheid mais uniquement et simplement les noirs !

Comment by tnr

ikalakely. Cela devient très intéressant.

“Seule Madagascar offre une population aussi diverse, rassemblé dans le même pays et parlant la même langue!”
> J’aurai tendance à dire cela des français, qui sont Européens.😉

“Parce que le white me veut blonde, car pour lui je suis et je reste le maintykely inférieure, bonne à faire le ménage chez formule 1!”
> Donc en changeant la couleur de tes cheveux, tu deviens Hillary Clinton (potentielle-bonne a diriger les USA) ou Carly Fiorina (ex-bonne a diriger HP)? Si la réponse est non (je dis bien “si”) alors le changement de couleur est vain au vu de la “stricte” motivation proposée.🙂

Comment by thenonrequired

Tnr. Pas de généralisation abusive sur les blacks, juste une “classification” établie dans les plantations d’esclaves avec une échelle de teintes (le propos est à St-Domingue- l’Haïti actuel je crois) mais je reste persuadée que cet exemple peut s’étendre aux autres régions où l’esclavage a eu lieu. (je pense à la Réunion en fait là)

http://blog.mondediplo.net/2007-05-17-Negres-Noirs-Du-bon-usage-des-mots-en

Comment by Vola

Kisifi. Dis, si je cumule le fait d’être africaine et féminine, il me reste quoi🙂
Je suis bien barrée dans la vie, je sais, merci.
Dieu merci, je suis schizophrène🙂

Comment by Vola

Vola > “si je cumule le fait d’être africaine et féminine, il me reste quoi”. Pourquoi penses tu que t’es mal barrée si t’es “féminine” ?🙂

Sinon juste une boutade qui me passe par la tête en lisant l’article : “Il se dit (et j’ai tendance à penser qu’il s’agit d’une réalité) que le fantasme de l’homme noir en occident est de se faire une blonde.” Un fois qu’il s’est fait une blonde, il faut qu’il fasse quoi ?

Plus serieusement, c’est plutôt pas mal analysé ! Et je donne ++ quand à l’affirmation : “On promeut des systèmes archaïques au sein de nos propres sociétés : on appelle au tribalisme (postes politiques attribués en fonction du sang et non du mérite, etc.) et on encourage la survivance des castes (andevo, andriana, hova).”

Désolé pour le pavé …

Comment by Crjo

Je ne mens pas, loin de là! je démontre
Ok si tu veux “géographiquement” nous sommes africains,
ok si tu veux les ML sont racistes;

Je ne voulais pas aller jusque là mais puisque nous y sommes allons plus loin.
N’est-ce pas plutôt les merinas qui refusent d’ être considéré comme étant des Africains! pourquoi? question d’identité surement. C’est “on”qui se distingue des autres ML, non? c’est “on” qui ont des couleurs différentes des autres éthnies de Mada, non?. En tout cas je n’ai jamais vu les côtières se plaindrent de quoi que ce soit!

Comment by ikalakely

tnr tu as coupé la suite de ma réponse dans “Parce que le white me veut blonde…” Je dis bien que “Le problème ne vient pas seulement de moi mais de “nous”. (nous= moi et le white)

Pourquoi le blanc me considère toujours comme un être inférieur, hein pourquoi? ok d’accord tu vas dire parce que tu te blanchis la peau au lieu de penser pauv’ Ikalakely ;0

Pourquoi refuse t-il à croire que derrière ma tête de nègre, il y a un cerveau qui pense (au ralenti, mais pense quand même:). A qui la faute? Ils ont mis un siècle pour fourrer cela dans ma tête et je n’ai pour le moment que les 47 ans passés pour prouver le contraire.
Pour sortir de ce cliché je vais me blanchir la peau car c’est ma seule façon d’être accepté (cela p ê un changement de nom. Rakoto devient Gerard, ou un changemet dans ma façon de s’habiller ou de penser- mamadika palitao ‘za any e!

Qu’ils arretent alors de me considérer comme une “race inférieure” (merci Vola pour ce lien fort intéressant) et que j’arrête aussi d’accepter qu’ils sont supérieurs que moi et c’est reglé quoi!!!

Tant que nous continuons à penser que le blanc= supérieur et que le noir= inférieur. Nous continuerons à nous blanchir et ils continueront à nous traiter de nègre.

Comment by ikalakely

si je coupe la dernière affirmation, ce qui donne “Si nous-mêmes nous comportons comme des colons” et si j’ajoute “en nous exprimant tout le temps en français”, la conclusion “ils préfèrent l’original à la copie” s’impose donc d’elle-même. Notez que je me mets dans le lot.

A part çà, mais sans avoir beaucoup d’arguments sensationnels, pour avoir vu à plusieurs reprises beaucoup de malgaches de toutes conditions gruger et se jouer de vazahas, je suis plutôt pas d’accord avec tnr cette fois-ci. Disons que globalement si les vazahas l’emportent pour le moment sur les malgaches, c’est que les premiers ont un esprit plus systématique et les derniers pas encore pour le moment.

Sinon pour imaginer ce que peut donner un malgache avec un esprit vazaha, essayez le chinois continental actuel en affaires. Sidérant comment il envoie chier littéralement le monde entier !

Comment by Rajiosy

><si je coupe la dernière affirmation, ce qui donne “Si nous-mêmes nous comportons comme des colons” et si j’ajoute “en nous exprimant tout le temps en français”, la conclusion “ils préfèrent l’original à la copie” s’impose donc d’elle-même. Notez que je me mets dans le lot.

Très bien dit Rajiosy. Aoka leisy a! Ekena.

Comment by ikalakely

Ce qui est marrant c’est que dans la culture traditionnel malgache le blanc est associé au mauvais😀

Comment by Nj

@ tous. Je suis plutôt perplexe en lisant toutes ces réactions. J’ai l’impression que nous sommes partis d’un sujet A et nous en arrivons à discuter de sujets B, B’, etc. – connexes, mais différents.

Je tiens à rappeler que le thème du post est la part de responsabilité qui nous incombe dans le fait que les employés lambda schgeumes semblent accorder plus de respect aux étrangers qu’à nous mêmes.

Voyez vous, je ne cherche pas à nier que certaines ethnies (ou une certaine ethnie) soi(en)t plus raciste(s) envers nos frères du continent que d’autres – ou pas. Par ailleurs, je ne nie pas qu’un comportement visant à s’assimiler physiquement davantage aux blancs trouve probablement sa source dans l’histoire et dans notre société “globale et raciste” d’aujourd’hui. Enfin, je ne nie pas que si nous nous exprimons en français face à certains compatriotes nous pouvons nous attirer leur antipathie.

Je n’ai aucun problème à écrire ici “oui, vous avez raison sur tous ces points”. Mais… au bout du compte, tout cela nous absout-il de notre responsabilité?

Comment by tnr

ah ah ah (je ris pour le coup de l’avoir mis en gras, suite au peu de suites…😉, oui oui on l’a vu le mot “responsabitlité”. Tu comprends qu’avec un thème aussi peu porteur, tu n’attires que très peu de réponses, très peu de monde (moi la première) étant porté sur l’auto-flagellation. Ca fait mal au coeur de reconnaître que nous ne faisons que répliquer les comportements de nos anciens maîtres, c’est clair.
Une fois que le premier pas de la prise de conscience de cette responsabilité a été franchie … quelles sont les mesures correctrices à mettre en place ?
Perso j’ai aucune expérience de relation d’autorité/subordination à Mada, n’ayant jamais travaillé là-bas et mes parents se sont toujours refusés à prendre des mpiasa – pas l’habitude. Donc je botte en touche🙂

Comment by Vola

euh correctives plutôt que correctrices je crois, dslée.

Comment by Vola

Faut-il toujours trouver un coupable pour comprendre pourquoi les étrangers se font respecter ?

On dit bien à Madagascar “Ny vola no maha-rangahy”. De là, on pourrait avancer timidement que le respect est au plus offrant. L’étranger qui débarque arrive avec un peu plus de “Capital” dans tous les sens du terme et bénéficie dès son arrivée d’un réseau local et international bien rôdé. Et prêt à relever des défis. Bien sûr, il y en a qui se casse la figure. Et du coup, pour ces derniers le “Omby mahia tsy lelafin’ny namany” est aussi valable.

On dit aussi à Madagascar “Ory hava-manana”. Il est plus facile d’accepter un étranger riche. La pauvreté ne peut être que nationale. Ca rassure pas mal de monde dans leur médiocrité.

Il y a certainement d’autres facteurs aussi : la confiance et le respect mutuel qui manquent à l’appel, les différences de culture entre nationaux, et j’en passe.

Comment by Tagila

Vola. Je te comprends parfaitement.

Comment by tnr

Tagila. Bienvenue sur TheNonRequired.

J’aime ta vision des choses où finalement le choix de respecter les étrangers s’explique par une sorte d’inclination naturelle renforcée par différents aspects culturels.

Comment by tnr

Isika rehetra dia mampiseho io “complexe du colonise” io, indrindra moa amin’ny “rapport a soi”. Ohatra fotsiny, miresaka eto isika, dia na samy Malagasy daholo ary, dia mifampiteny frantsay.

Comment by sipakv

Cela signifie donc qu’il n’y a que des Malgaches qui savent parler /lire malgache qui s’expriment (ou qui peuvent s’exprimer) ici ?

Je doute fort.

Comment by Tagila

SipaKV. En fait 30% des lecteurs de TheNonRequired ne sont pas schgeumes.

Comment by tnr

Tagila. Et en plus, il ya des schgeumes qui ne lisent pas le schgeume… Très jsute…

Comment by tnr

Mmmm. Ils ne laissent pas souvent de commentaires tes 30%.

Ito zavatra ito koa efa hitako indrindra rehefa Frantsay no manodidina (rehefa Amerikana mantsy aty toa tsy dia te hahalala loatra ilay Malagasy fa ny teny malagasy ihany no arosony, vitsy koa ka vao mba mahita Malagasy dia te hiteny ny tenindrazana angaha) : na Frantsay iray ary no eo dia Malagasy 100, dia lasa miteny Frantsay daholo ireo Malagasy 100. Ilay Frantsay indray no sadaikatra. Mahalala fomba loatra ve ilay Malagasy sa isan’ny “complexe du colonise” koa io zava mitranga iray io ?

Comment by sipakv

“il ya des schgeumes qui ne lisent pas le schgeume” = encore un autre symptome du complexe du colonise?

Comment by sipakv

@sipakv
On en peut pas tout commenter.

Comment by Sylv

mais… en quoi le “complexe du colonisé” serait-il bon ou mauvais ? on peut le considérer comme la varicelle… ou comme la toute première fois, un mal nécessaire.

“la part de responsabilité qui nous incombe dans le fait que les employés lambda schgeumes semblent accorder plus de respect aux étrangers qu’à nous mêmes” : on peut le constater et s’en foutre complètement. et aller voir autre chose.

comme j’aime à le dire : la caravane aboie et le chien passe.

Comment by Rajiosy

Je comprends l’importance de mettre les employes malgaches devant leurs responsabilites dans la perception des patrons.
Mais les prejuges sont aussi vrais a un echelon superieur.
Le jour ou un executive board accordera la meme marge d’erreur a une personne de couleur dans un meeting que celle qu’on accorde a une personne blanche sera a marquer d’une pierre…blanche😉. Just kidding…sort of..

Comment by lova

SipaKV. Langue et mondialisation. Un possible sujet de post.

Comment by tnr

Rajiosy. Une autre manière de voir les choses…

Comment by tnr

SipaKV. Ce que tu ne vois pas n’existe pas?
Sylvain. Merci pour ton intervention.

Comment by tnr

j’attends le post langue et mondialisation :°

Comment by ikalakely

Tnr, je ne crois que ce que je vois, a la Saint Thomas. Nice to meet you , Sylvain.

Sur la question de la Langue et mondialisation : “Ny teniko andrianiko, ny an’ny hafa feheziko”.

Beaucoup d’articles deja sur le sujet, disparition et appauvrissement des langues et hegemonie de la langue anglaise, etc… mais ce serait interessant en effet un post sur le devenir de la langue malagasy face a la globalisation, comme dit Rajiosy “Velona sy Mahery”. Cf Jen Brea sur global voices online.

Comment by sipakv




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: