The Non Required


Diaspora dites vous?
November 4, 2007, 7:48 am
Filed under: Big deal, C'est triste, De quoi tu parles ?

Ma promenade quotidienne sur le net m’a amené sur le blog de SipaKV, où elle a publié un post sur le rôle de la diaspora dans le développement. Evidemment mon coeur a balancé entre laissé un comment ou écrire un post mais finalement comme j’étais en mode admin sous tnr, j’ai opté pour le post.

La diaspora africaine a probablement un rôle à jouer. En fait, elle joue déjà un rôle en envoyant (apparemment) 14 milliards de $ par an dans les pays africains. Malheureusement, je pense que cet argent n’est pas utilisé à des fins productives mais à des fins de subsistance. Est-ce à dire que cet argent se perd? Pas vraiment mais presque. Bien qu’il contribue à améliorer directement le quotidien des africains, il ne le fait pas durablement d’où le lancement de D-Made comme le souligne SipaKV. 

SipaKV lance ensuite une formule lapidaire: “La facon la plus simple de contribuer au developpement de son pays d’origine est de laisser ses jambes demontrer ses convictions en rentrant !” Désolé SipaKV mais je ne suis pas d’accord. Il ne suffit pas en effet de rentrer pour contribuer. [NDLR: J’admets que celle-là était facile mais je ne pouvais y résister…] Pour être plus contructif, je vais essayer d’élaborer.

Premièrement, il faut avoir les moyens de contribuer une fois sur place et je doute que cela soit évident. Comment en effet aider les autres si l’on a pas, pour commencer et continuer, les moyens de s’aider soi-même? J’ai touché à la question des moyens dans un de mes posts et je me permets de vous y renvoyer. Deuxièmement, rentrer ne dépend pas que de notre bon vouloir.

Je souhaite ici faire référence à un des liens du post de SipaKV 

For (repatriation) to happen,  (…) trust needs be developed between the Diaspora and  the government, and the return of the Diaspora should not be taken  as  a  threat  to  the  local  elite;   it  should rather be considered  as  a  reinforcement of the efforts that have already been exerted locally.

Cette phrase illustre parfaitement mon point: nous (africains) ne nous donnons (localement) pas les moyens de développer nos opportunités. Mon expérience personnelle est aussi à ce titre significative.

Première tentative pour rentrer à Schgeumland. Envoi de CVs. Réaction d’un des DG des entreprises ciblées: “Mais qu’est-ce-qu’il a à rentrer à Madagascar? Il n’y a pas de job ici pour ses compétences. Il ferait mieux de rester où il est…”.

Deuxième tentative (4 ans plus tard) pour rentrer à Schgeumland. Envoi d’un CV. Réaction du recruiteur: “Mais il est surdiplômé ! Il est sur-qualifié ! Qu’est-ce-qu’il veut? Il n’y a pas de job pour lui ici.”

Je n’ai pas été flatté par le fait que l’on puisse me considèrer sur-qualifié ou sur-diplomé. Loin de là. J’ai quitté mon pays pour élargir mon champs de compétences avec l’envie de revenir pour contribuer. Cela m’a donc profondéement attristé. Je dois aussi vous dire qu’au moment où j’ai reçu (indirectement) ces réponses aucun des recruteurs n’avait pris la peine de discuter ne serait-ce qu’une minute avec moi…

Pour conclure mon argument, je voudrais dire que le meilleur moyen de contribuer n’est pas de rentrer. Chacun d’entre nous peut le faire de l’étranger à condition que l’on se crée les conditions pour le faire intelligemment et durablement et surtout en agissant de manière à apporter quelque chose de différent et de durable – que l’on ne trouve pas sur place.  

Enfin, quant à nos propres tentatives d’organiser notre diaspora, je dois avouer que je m’y suis interessé et tout comme Vola cela ne m’a pas laissé un souvenir super transcendant…

La lutte continue !


9 Comments so far
Leave a comment

Formule lapidaire : “le meilleur moyen de contribuer n’est pas de rentrer” Ouch. Donc moi je contribue, je suis heureuse de l’apprendre bien que pas vraiment convaincue.

“the return of the Diaspora should not be taken as a threat to the local elite” : I agree wholeheartedly.

Comment by sipakv

En fait, maintenantn que j’y pense, et merci a ton post de m y avoir fait penser, c’est quoi exactement contribuer?
Est-ce uniquement generer des sous? creer de l’emploi pour soi et pour soi-meme?
Est-ce que si j’importe des friperies, en genere de l’argent, je contribue au developpement de Madagascar?
Si j’ecris dix millions de rapports en tant que consultant, je contribue aussi au developpement de Madagascar?

Je serais tentee de provoquer en disant que seuls les paysans font du vrai “mamokatra”…

Comment by sipakv

SipaKV. Heureux de te revoir sur thenonrequired !

Si je ne m’abuse, tu t’es engagée avec Foko à changer les choses pour un mieux. J’imagine que “contribuer” commence par cette étape. Est-ce-que tu contribues réellement ? As-tu raison de douter de ton action ? Je ne pourrai pas répondre à ces questions. Je suis sûr que tu me comprends.🙂

Ce que je peux dire c’est que je comprends parfaitement qu’il soit toujours difficile de définir ce “mieux” et par là même de savoir si l’on contribue réellement ou pas. Si cela peut te soulager, seuls ceux qui n’essaient jamais ne se trompent jamais et donc probablement ne doutent jamais de ce qu’ils font. Tu es donc sur la bonne voie !🙂

Maintenant comment définir “contribuer”? La question est fondamentale, on se pose la pose rarement et y on répond encore moins souvent. J’imagine qu’il y a une infinité de manière de contribuer et pour compliquer le tout j’imagine qu’il y a plusieurs degrés.

– 1er degré : apporter un peu plus de confort/réconfort au quotidien.
– 2ème degré : apporter plus de réconfort, de confort et de choix sur une longue période.
– 3ème degré : faire les 2.

[NDLR: Certains idéalistes remplaceront probablement « confort/réconfort » par « bonheur ».]

Pour finir je vais essayer de répondre à chacune de tes interrogations.

– Générer des sous ? Oui, si il y a un système de redistribution adéquat.
– Créer des emplois ? Oui, si cela met les bénéficiaires à l’abri de nombreuses incertitudes liées au chômage, si on fait de son mieux pour que les emplois créés permettent aux gens concernés de vivre convenablement, si cela permet aux employés de ne pas travailler comme des esclaves, de pouvoir se détacher des inéluctables urgences du quotidien et construire un avenir meilleur pour leur famille.
– Importer des friperies ? Si les vêtements sont propres, plus abordables et de meilleure qualité que ce qui sont neufs sur le marché – pourquoi pas ?
– Ecrire des rapports ? Oui, si les analyses sont bien faîtes, que tu proposes des solutions concrètes et réalistes – et si tu peux ensuite mettre en œuvre la majeure partie de tes recommandations en étant fully accountable…

A bientôt🙂

Comment by tnr

euh… Je ne voulais point laisser entendre que j’avias des doutes sur mon action sur FOKO et je suis desolee que tu aies compris ca de cette facon. Je ne demanderais certainement pas a un tiers de prendre l’inconfortable position de devoir se prononcer la dessus. Mes questions etaient plutot generales et se posaient au premier venu, pas necessairement par rapport a moi meme. Mais c’est vrai qu’il a ete tres amusant de voir la reaction mitigee d’une certaine partie de la blogosphere malgache vis a vis de FOKO. La reaction des non malgaches ayant ete overwhelmingly positive.

Comment by sipakv

SipakV. Une réaction mitigée? Hum. Est ce que ca veut dire que les Schgeumes sont plus méfiants/prudents par rapport à ce type d’engagement et attendent de voir de réels outcomes avant de s’enthousiasmer?

Comment by tnr

Il faudrait demander aux Schgeumes eux-memes. Je ne vais pas parler pour eux.😉

Comment by sipakv

Je suis Schgeumes, et je suis tres positive quant a l’action de FOKO. D’ailleurs, j’ai laisse un commentaire dans ce sens sur le site, et je ne manquerai pas tot ou tard de transformer anonymement mon enthousiasme en action, car ce qui compte, a mon humble avis, ce n’est pas mon nom, mais l’action ou la participation que je vais apporter au pays des Schgeumes.

Comment by Lili

Lili. Bienvenue en ce sanctuaire de la libre pensée et de l’expression ! Tout ce que je peux dire en réponse à ton commentaire c’est de ne pas tarder à “transformer ton enthousiasme en action” car le pays des Schgeumes en a bien besoin !

Comment by tnr

[…] kosa nampahatsiahy tamin’ny alalan’ny tantarany ny olana (esoeso ?) mahazo ny avy any ampielezana matetika rehefa hiverina an-tanindrazana izy sy handray anjara amin’ny fampandrosoana (Fr): “Première […]

Pingback by Global Voices amin’ ny teny malagasy » Blog Archive » Madagasikara : Diaspora sy ny Fampandrosoana




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: