The Non Required


Le monde a changé
November 3, 2007, 3:04 pm
Filed under: C'est triste, De quoi tu parles ?

Il y a 30 ans ou plus, quand un jeune Schgeume partait faire ses études à l’étranger, la plupart du temps il rentrait au pays, trouvait un emploi et y continuait sa vie. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas et ce sera encore moins le cas demain.

Si un jeune part et à la chance de faire de bonnes études qui lui permettent de trouver un emploi convenable à l’étranger, il choisira probablment de ne pas rentrer. Je pense que c’est en cela que la réalité des pays pauvres à vraiment changé avec la mondialisation: les jeunes font le choix de s’exiler plus facilement. Je doute qu’il s’agisse d’une liberté plus grande offerte par la mondialisation. Je pense au contraire que partir faire ses études à l’étranger – aujourd’hui – restreint tout autant nos choix que rester au pays – d’une manière différente, certes, mais pas moindre.

Premièrement, le confort. Une fois que l’on a gouté au confort de la vie dans un pays développé on en devient accro. Il est difficile de se dire je vais retourner au pays, oublier mon internet quoitidien à 20Mbit/s, ma ligne fixe gratuite, mes 100 chaînes de TV. Il est difficile de se dire: je rentre pour 250Kbit/s non garanti, des coupures de courant quotidiennes, une vie culturelle bien pauvre et – disons le – un salaire plus de 10 fois moins important que ce que je pourrai me faire en restant à l’étranger.

Deuxièmement, les emplois. Le chomâge en France est autour de 10%; aux US ou en Angleterre, il est encore moins important. Le chomage est une notion quasi inconnue en Afrique – non pas que le chomage n’existe pas mais on n’en parle pas. La vérité est que dans un pays comme Schgeumland, il doit être autour de 90%. Comment peut-on raisonnablement oser rentrer après cinq années ou plus passée à l’étranger sans qu’il ne ce soit passé un seul jour sans que l’on entende que le taux de chomage est un problème énorme ? En fait, on peut. Quand on a un emploi garanti et bien payé qui nous attends au pays.

Troisièmement, le futur. Une bonne éducation à l’étranger garantit un bon niveau de vie sinon un certain choix de vie. Nos parents nous ont aidés et encouragés à partir pour cette raison. Une fois que l’on a eu cette chance et que l’on se dit que l’on voudrait offrir la même à ses enfants, il est difficile d’imaginer que l’on puisse le faire facilement de… Schgeumland par exemple. Qui peut être sûr de pouvoir débourser 50.000 à 100.000 dollars par an dans 20 ans pour financer les études d’un enfant si on rentre à Schgeumland aujourd’hui? Qui prendra le risque de se dire dans 20 ans: “je ne peux pas offrir à mes enfants les mêmes opportunités que mes parents m’ont offert car je suis rentré au pays” ?

Enfin, les études. Les curricula dans chaque pays sont adaptés à leur propre marché de l’emploi. Si on regarde les jobs à Schgeumland, on trouve surtout les suivants: commerciaux, vendeurs et comptables. Si par curiosité je considère les spécialisations proposées par les école de commerce en France que puis-je trouver? Audit, Droit, Management International, Finance Internationale, Marketing, Développement durable, Grands Projets, Nouvelles Technologies, Risques, Logisitique, Système d’Information, Stratégie. Je ne parle même pas des spécialisation en école en d’ingénieur ou à la fac. Indéniablement, rien ne correspond au marché de l’emploi Schgeume.

Pour conclure, je souhaite juste répéter une de mes phrases du début: partir faire ses études à l’étranger – aujourd’hui – restreint tout autant nos choix que rester au pays – d’une manière différente, certes, mais pas moindre.


2 Comments so far
Leave a comment

Dilemme…
Impression de liberté de choix.
Le cœur parle, mais la raison réduit l’éventail des possibilités.
Destin…
Sur le dos d’un dragon fou.
Certains croient le diriger, d’autres en rêve.
Au vu du spectacle nous pleurons ou rions!
Action…
Un besoin
Guidée par l’illusion de liberté, entravée par les dilemmes.
Recul…
Parler avec des mots creux pour reformuler ce que l’on a pas compris.
Bon courage.

Comment by Sylvain

Sylvain. Merci pour ta compréhension.

Comment by tnr




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: