The Non Required


Arche de Noé
October 31, 2007, 4:22 pm
Filed under: C'est triste, De quoi tu parles ?

On a retrouvé l’Arche ! Pour tous ceux qui croyait que cette histoire d’arche était une contine pour enfants endormis, la preuve est faite que c’est une histoire compliquée strictement reservée aux adultes. L’Arche a donc été découverte au Tchad alors qu’elle tentait de donner asile à des enfants du Darfour.

Nous devons tous être présumés innocents avant que la preuve de notre culpabilité ne soit complètement établie – au delà de tout doute raisonnable. Le fait est que pour certains systèmes juridiques prônant ce principe, il n’est pas besoin de preuves pour condamner quelqu’un: la pleine et entière conviction du jury populaire suffit.  Personnellement, j’y vois une contradiction mais je ne suis pas juriste. Il n’en reste pas moins que j’adhère au premier principe et que je vous invite – par le présent post – à vous former votre pleine et intime conviction.

Le 28 avril dernier L’Arche de Zoé a émis un communiqué de presse annonçant sa volonté de sauver 10.000 enfants du Darfour et de leur offrir la vie (littéralement) en Europe et aux Etats Unis. D’une manière on ne peut plus explicite, elle invitait des familles à acceuillir des enfants orphelins du Darfour en précisant que “le droit international le permet et que la morale l’impose.” Le site Web de l’association est très précis sur ce point.

Les enfants évacués seront des enfants âgés de 5 ans maximum, formellement identifiés comme orphelins par les communautés locales et/ou par les ONG procédant à leur évacuation. Il est entendu que le mot «orphelin» implique «orphelin de père et de mère, sans famille directe ou connue, susceptible de les prendre en charge».

A priori, tout semble OK. L’Arche de Zoé réussit donc (assez logiquement) à mobiliser de potentielles familles d’acceuil et (assez spectaculairement) à lever entre 2000 et 5000 euros par enfant à sauver.

Il y a quelques jours, des membres de l’Arche de Zoé ont été arrêtés au Tchad alors qu’ils étaient en train d’évacuer 103 enfants. La situation évolue vite et tout le monde s’en mèle: le gouvernement français et le gouvernement tchadien en l’occurence. Il semble alors que:

  1. les enfants ne sont pas originaires du Darfour mais du Tchad
  2. les enfants ne sont pas orphelins mais qu’ils ont des parents vivants et tchadiens
  3. les enfants ont été enlevés en pleine rue par des vazaha qui offraient des bonbons
  4. l’Arche de Zoé n’a pas obtenu la totalité des autorisations nécessaires pour évacuer les enfants vers la France

Le décor est posé et prenons maintenant un peu de recul…

L’Arche de Zoé allait faire rentrer “clandestinement” en France ces enfants, les confier à des familles d’accueil et ensuite faire pour chacun une demande d’asile. Le site Web d’ailleurs précise la simplicité de la procédure.

Une fois à l’abri des dangers de leur pays d’origine, ils pourront formuler, par l’intermédiaire d’un tuteur légal, une demande de droit d’asile.

Je ne pense donc pas me tromper en affirmant qu’il y avait un acte clandestin ouvertement préparé et annoncé sans que les autorités françaises compétentes n’interviennent. Hum, je ne peux m’empêcher de me demander ce qui se serait passé si une association d’africains avait fait de même… En fait, je pense connaître la réponse mais évidemment je peux me tromper !

Mais revenons sur la plannification du sauvetage. L’Arche de Zoé avait prévu de faire les choses dans “certaines” règles car il était indiqué sur le site – encore une fois…

Les enfants évacués disposeront d’un dossier administratif comportant les (…) documents officiels attestant de la situation d’orphelin, sans famille connue… A leur arrivée sur le sol français, les enfants seront légalement déclarés aux autorités de la police aux frontières, afin de se voir délivrer un sauf conduit, permettant une entrée légale sur le territoire français puis le dépôt d’une demande de droit d’asile.

Je n’ai pas trouvé sur le site de passage relatif à la procédure consécutive à un éventuel refus des autorités de la police de délivrer des saufs-conduits ou à un échec des demandes de droit d’asile. J’imagine que l’Arche de Zoé aurait probablement rapatrié les enfants au Darfour ou bien qu’il y aurait eu un “charter” spécial affrêté par l’Etat français au frais du Soudan… 

Comme je vous le faisais comprendre au début il n’y a pas de preuve mais on peut se forger une opinion…

Ont-ils été bernés ou ont-ils agi de A à Z en pleine connaissance de cause? Sont-ils des gens de bonne volonté mal organisés? Comme la tradition l’impose, pour terminer, je préfère laisser la parole à l’Arche de Zoé – le meilleur avocat de la défense en la matière – je me suis permis de tout conjuguer au passé et aussi de modifier légèrement le texte original :

“L’Arche de Zoé s’est exposée aux foudres de Khartoum, de certains politiciens, de quelques philosophes ou autres «grands penseurs» qui ont crié au scandale en parlant d’éthique, d’illégalité ou de traumatisme psychologique des enfants déracinés… Comme souvent, pendant que certains se trouvaient une multitude de raisons de ne pas faire, d’autres essuyent les critiques mais ils ont agi.”


Leave a Comment so far
Leave a comment



Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: