The Non Required


Vacances romaines, thaïlandaises et cambodgiennes
October 16, 2007, 10:20 pm
Filed under: C'est triste, De quoi tu parles ?

Probablement que nombre d’entre vous ont déjà vu Vacances Romaines de William Wyler avec Gregory Peck et Audrey Hepburn. Le film a d’ailleurs valu à Audrey Hepburn l’oscar de la meilleure actrice. J’aime à imaginer ce que je ferais si on me chargeait de réaliser une version plus actuelle. Je l’intitulerai WE à Rome – comme la chanson de Daho – et l’histoire se déroulerait en 2007. Disons au hasard le 13 octobre mais par contre ce serait une comédie familiale plutôt qu’une comédie romantique. Ca donnerait probablement quelque chose comme ça…

Samedi 13 octobre 2007. 13h30. Le petit Matteo – 8 ans – court dans tous les sens. Il a attendu cet évènement avec impatience toute la semaine. D’ailleurs depuis quelques jours, on ne parle que de cela dans la famille: au petit déjeuner, au déjeuner et même au dîner. Et oui, l’Italie est heureusement l’un de ces pays Européens où les valeurs familiales sont encore bien présentes.

Mais Matteo n’est pas le seul content. Flavio (son père) en a même eu du mal à dormir cette nuit tellement il était heureux. Toute la matinée, il n’a pas cessé de demandé à Maria (sa femme) si tout l’équipement pour l’escapade était prêt, au point que Maria s’en était même un peu énervée. Mais rien de grave, il faut dire que son coeur de mère italienne battait aussi un peu plus vite à l’idée de partager cet après midi en famille au coeur de Rome.

Même jour. 15h30. Voilà toute la famille au grand complet. Ils sont tous en train de descendre la rue qui mène à la piazza San Maggiore. Les grands parents, souriants, caressent la petite tête de Flavio toutes les 5 minutes. Le grand père est particulièrement fier. Coquet, il a revétu sa jolie chemise noire des grands jours; tout comme son fils Flavio, digne rejeton de son père !

Flavio et Maria eux n’arrêtent pas de crier après Matteo et sa grande soeur, de 2 ans sont ainée, Cecilia. Les enfants courent et tournent autour des adultes en portant chacun un drapeau presque aussi grand qu’eux. Celui de Cecilia est un drapeau italien: vert, blanc et rouge. Celui de Matteo est comme ceux de granp père et de papa: bleu et blanc avec l’inscription “Alleanza Nazionale” à proximité du faisceau fasciste ne laissant aucun doute sur leurs convictions familiales partagées et qui ne sont pas sans rappeler des illustrations plus françaises.

Même jour. 17h00. La petite famille se arrive enfin au lieu de festivité au pied du colysée. L’ambiance est au top c’est indéniablement la plus belle journée de ce mois d’octobre. Un véritable WE à Rome, moderne, réel et familial.

Certes, mon histoire n’est qu’une fiction mais le plus intéressant (et/ou effrayant) réside dans le fait que j’aie (juste) imaginé les prénoms. On pouvait vraiment voir samedi dernier dans les rues de Rome des familles entières porter fièrement d’énormes drapeaux à faisceau en regardant (méchamment?) les étrangers bronzés passant à proximité.

La presse internationale n’a pas beaucoup parlé de ce rassemblement. Cette manifestation de l’extrême droite italienne est probablement trop… habituelle. Le plus impressionant c’était de se promener dans Rome la semaine dernière. Tous les 2 coins de rue il y avait une affiche de Gianfranco Fini faisant le salut nazi/fasciste (genre ceci). Je trouvais perturbant de voir cette liberté d’expression aussi… libre. Surtout quand on pense au contexte plus général: en mai, on avait droit à quelque chose de plus soft et aujourd’hui on a droit au heil de Fini estampillé Alleanza Nazionale.

Tout cela pour arriver à une petite discussion sur la liberté d’expression. C’est un concept que je n’ai jamais bien compris. Où commence et où s’arrête cette liberté? Au moins en Italie on a une réponse claire: elle “continue” dans les familles et ailleurs

Au vu des épisodes Priebke, Fini et Vico, mieux vaut être un raciste/fasciste/nazi affiché plutôt qu’un pédophile “secret” ! C’est à croire qu’entre 2 horreurs, notre société parvient à faire la différence au nom de la liberté.

Bon, bin en attendant… Vive la liberté ! Euh… Non !?


3 Comments so far
Leave a comment

Je pense que ce post aurait pu aussi être ajouté sous la catégorie “C’est triste” …

Comment by Insane Mind

Insane Mind. Tnr prend en compte ta suggestion.

Comment by thenonrequired

I am extremely impressed with your writing skills as well as with
the layout on your blog. Is this a paid theme or did you customize it yourself?
Either way keep up the nice quality writing, it’s rare to
see a great blog like this one nowadays.

Comment by film complet




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: