The Non Required


Immigrer en France
September 15, 2007, 9:09 am
Filed under: De quoi tu parles ?

J’avoue que lorsque j’ai appris que les nouveaux immigrants en France doivent assister à la projection d’un film intitulé “Vivre ensemble, en France”, accepter un “livret d’accueil” et signer un “contrat d’accueil et d’intégration” cela m’a fait rire. Dans la mesure où une personne dont je respecte énormément l’opinion m’a dit que ce n’était “pas mal” alors j’y suis devenu plus tolérant. J’avoue cependant que cela m’intrigue encore – d’où un petit effort de compréhension et de réflexion.

Pour vous mettre dans l’ambiance vous trouverez sur ce site des extraits du film éducatif. http://www.anaem.social.fr/ On y parle de l’égalité homme-femme, de Liberté-Egalité-Fraternité, de la nécessité de parler correctement le français et on assiste a l’interview de Nejma Belhadj. Je dirais qu’il s’agit d’un film de tourisme moyen (si l’on regarde les images – surtout celles des joueurs de pétanque) mais à part cela rien de bien méchant, ni d’idiot, a priori. Allons, lâchons nous et soyons honnêtes: c’est même tout à fait louable.

Un petit mot cependant sur l’égalité homme-femme. Le code civil de 1804 instituait un statut foncièrement inégalitaire entre les époux. Il faudra attendre 134 ans pour que la puissance maritale soit supprimée. Il faudra attendre 16 ans de plus pour que la femme soit associée à la direction de la famille. En 1965, les femmes obtiennent le droit de choisir une profession sans le consentement de leur épourx, elles peuvent aussi ouvrir un compte en banque et disposer de leurs propres biens. En 1970, la notion bénie de chef de famille est remplacée par l’autorité parentale conjointe. En 1985, les époux deviennent égaux au regard de la loi. Il faudra attendre 1998, pour que l’INSEE commence à intègrer une certaine nuance à ce propos dans le contenu de ses sondages – l’INSEE a remplacé “chef de famille”par “personne de référence”. [Définition officielle. La “personne de référence” (PR) d’un ménage est une notion mise au point par l’Insee, qui remplace celle de “chef de famille”. Elle est basée sur la prédominance donnée à la famille (couple avec ou sans enfant, adulte sans conjoint avec enfant), au sexe masculin…] En 2004, cette notion dégueulasse disparaîtra enfin.

NDLR: 2007-2004=3 ans; 2004-1804=200 ans.

Sur le site suivant, http://www.social.gouv.fr/IMG/html/contraccueil.html, vous pourrez trouver une maquette du contrat d’accueil et d’intégration (CAI). Ce qui m’a marqué c’est que l’on dit à l’étranger que “l’intégration de populations différentes exige une tolérance mutuelle”. C’est indéniable. Qui pourrait nier ce “défoncement de porte ouverte” qui reste bien sûr bon à rappeler ?

Ici, je me pose juste la question de savoir si les français “de souche” sont soumis à cette exigence d’une manière aussi explicite. Certes, nul n’est sensé ignorer la loi mais si ce n’est pas le cas alors soit on admet que les français de “souche”sont tolérants par nature, soit que seuls les nouveaux arrivants ne le sont pas forcément. Quelle explication doit-on choisir?

Somme toute, je dois admettre (tout sceptique que j’étais) que ce n’est vraiment “pas mal”. Le seul reproche que je ferai est (je le répète) que cet effort, dans les faits et au delà des phrases bien tournées, indique que les dirigeants français pensent que l’immigration réussie dépend surtout de la capacité /volonté des nouveaux arrivants à s’intégrer. Il y a une forme d’ignorance ou de refus de constater (1) la nécessaire réciprocité du processus entre les immigrants et les résidents ainsi que (2) le fait que ce même processus s’inscrit inévitablement dans la durée. A ce propos, in cauda venenum, je termine sur un extrait du texte instituant cette procédure suite à un conseil interministériel en 2003 – Raffarin était premier ministre et Sarkozy, ministre de l’Intérieur: “Une immigration assumée, accueillie à son arrivée, nous épargnera pour l’avenir une grande part des difficultés auxquelles la France est confrontée depuis de nombreuses années.”


4 Comments so far
Leave a comment

Au passage, il ne s’agit pas que d’une “projection”.

Les personnes qui recoivent a l’ANAEM sont simples, accueillantes et souriantes. La reciprocite existe donc quelque part au point de depart. C’est deja un bon debut.

Ensuite, elles presentent et proposent les differentes aides: CAF, securite sociale, locapass, le droit des etrangers et les assistantes sociales recoivent si les personnes le souhaitent. Il y a la traditionnelle visite medicale où le medecin t’oriente vers un centre pour, par exemple, mettre à jour tes vaccins et gratuitement. Il y a un entretien avec un “auditeur social” qui est plus un echange plutot qu’un interrogatoire. Evidemment, c’est aussi l’occasion de voir si tu parles francais et l’auditeur ‘propose’ des cours, certes obligatoires, mais ce qui, au final, n’est pas mal non ?

Enfin, il y a une journee de formation civique obligatoire. Elle est peut-être ennuyeuse pour ceux qui ont deja aborde ces sujets a l’ecole et pour ceux qui s’en balancent. Le ‘professeur’, français de “souche”, d’apparence très modeste (et avec une incisive en or – hi hi) etait visiblement pour la tolerance mutuelle (il a accepte que certains dorment et enlevent leur chaussure en plein cours) et partageait (avec les personnes qui ecoutaient) ces opinions sur l’immigration en France. Pour information, pour les gens ne parlant pas francais, ils proposent un interprete.

Tout ca pour dire que oui, la reciprocite est necessaire. Je suis d’accord avec toi. Pour dire aussi que loin des lois et du contrat, on retrouve la tolerance mutuelle dont tu parles.

Proposer une aide materielle, des conseils, des soins medicaux et quelques informations pratiques sur le pays accueillant est deja une base. Et oui, il y a toujours des choses que l’on peut ameliorer et oui, la tolerance mutuelle n’est pas repandue partout. Et oui, les dirigeants francais peuvent penser qu’une bonne integration depend que de la volonte des arrivants. Mais il faut reconnaitre que ca ne se passe pas toujours ainsi et qu’il y a parfois du bon et qu’on peut choisir de voir ce cote la.

Comment by theconqueror

Toutes ces lois et intentions sont bonnes, peut etre, mais quand on voit le nouvel amendement “Mariani”qui impose un test d’adn pour tout immigrant potentiel(dans le cadre du regroupement familial certes), je me dis que c’est comme tout “vice”, on sait quand ça commence, mais pas quand ça s’arrête!

Comment by bema

theconqueror. J’aime bien ta vision positive des choses. J’aime aussi la pittoresque description du professeur !

Cependant, il y a une question importante qui transcende cette forme de respect mutuel qui semble apparente à l’accueil.

[Pardonne mon scepticisme mais, sans estimer avoir été malchanceux, je ne garde pas un inoubliable souvenir de mes joviales et respectueuses relations avec l’administration française, ni du respect mutuel témoigné au quotidien par les français de “souche” en général. Je peux en effet penser au côté positif. J’ai plus de place dans le bus quand il n’y a que des blancs… Les flics me portent un intérêt plus marqué comparé à celui qu’ils démontrent pour mon cousin caucasien…]

Et c’est de cela dont je parle en évoquant la durée et la réciprocité. Pour moi, le succès d’une relation (si l’on peut considérer l’immigration comme une forme de relation) ne dépend pas juste du début mais surtout de la suite. Et c’est là que le bât blesse ! Ce que je trouve choquant c’est qu’on ne parle pas de la suite comme si tout était normal et que chacun – une fois formé à la langue et aux valeurs françaises avait réellement ses chances d’intégrer une société ouverte à la diversité et à l’intégration.

Si mes mots manquent de force peut-être les liens ci-dessous parleront avec plus de vigueur et de conviction de la différence entre le début et la suite, l’apparence et la réalité, et le fait que l’échec de l’immigration arrive juste après le sourire à la dent en or.:)

http://www.africamaat.com/article.php3?id_article=894
ou
http://www.discrimscope.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=73&Itemid=53

Comment by thenonrequired

Bema. Dans la même veine…

http://www.educationsansfrontieres.org/?article8036

Comment by thenonrequired




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: